Contrats à terme Bitcoin et crypto – Le jeu dangereux de Coinbase

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Coinbase continue d'étoffer ses offres – L’une des plateformes d’échange de cryptomonnaies les plus connues, Coinbase, continue de développer ses services. Après son offre d’épargne (lending) qui lui a valu les foudres de la SEC, voilà qu'elle compte proposer des contrats à terme (futures) sur Bitcoin et d'autres cryptomonnaies.

Bientôt des produits financiers dérivés de cryptos sur Coinbase ?

Depuis l’entrée à la bourse du NASDAQ de son action COIN en avril dernier, Coinbase a montré sa volonté de compléter toujours plus les services cryptos qu’il offre à ses utilisateurs.

En plus de rajouter régulièrement de nouveaux projets, Coinbase veut aussi donner à ses investisseurs le plus d’outils et de méthodes de trading possibles. Ce 15 septembre, la plateforme de Brian Armstrong a ainsi annoncé le dépôt d'une demande auprès de la National Futures Association (NFA) pour offrir des contrats à terme cryptos à ses clients :

« Aujourd'hui, Coinbase a déposé une demande auprès de la NFA pour s'enregistrer en tant que FCM (futures commission merchant). Il s'agit de la prochaine étape pour élargir nos offres et proposer le trading de contrats à termes et de produits dérivés sur nos plateformes. Objectif : poursuivre la croissance de la crypto-économie. »

Publication Twitter de Coinbase annonçant le lancement de contrats à termes (futures) cryptomonnaies
Publication de Coinbase – Source : Twitter

>> Trader du bitcoin et des cryptomonnaies sans vous ruiner ça vous tente ? Ascendex vous ouvre les bras <<

Un marché considérable, mais sous menace réglementaire permanente

Comme on peut le voir ci-dessous, on peut effectivement retrouver la demande – pour l’instant en attente – émise par Coinbase Financial Markets afin de devenir membre de la NFA, sur son site.

Coinbase a déposé une demande auprès de la NFA pour s'enregistrer en tant que FCM (futures commission merchant)
Demande de Coinbase pour devenir marchand de contrats à terme – Source : NFA

Cette inscription auprès de la NFA, si elle est bien validée, ne sera qu’une première étape pour la crypto-bourse, car Coinbase devra ensuite s'enregistrer auprès de la Commodity Futures Trading Commission (CFTC), un des 2 principaux gendarmes financiers américains.

Quand on sait que certaines plateformes de produits dérivés cryptos, comme BitMEX, ont dû payer à prix fort leur non-conformité, on comprend que Coinbase souhaite faire les choses bien.

Mais le jeu en vaut la chandelle, car le potentiel de ces marchés à terme dans le secteur des crypto-actifs est énorme. Les 3 leaders actuels du secteur, Binance, FTX et Bybit, ont vu plus de 20 milliards de dollars de positions ouvertes (open interest) sur leurs futures au cours des 24 dernières heures précédant cet article.

Les 3 principales places de marchés pour les contrats à terme cryptomonnaies sont Binance, FTX et Bybit
3 principales places de marchés pour les contrats à terme cryptos – Source : Coingecko

C'est une manne substantielle sur laquelle Coinbase veut prendre sa part. C’est d’ailleurs justement pour développer de telles nouvelles sources de revenus que l’entreprise de Brian Armstrong vient de lancer sa première émission d’obligations pour lever 2 milliards de dollars.

Si vous êtes parmi les 400 premiers à parcourir ces lignes, ne ratez pas l’occasion de récupérer un airdrop de 5$ offerts pour toute inscription sur la célèbre plateforme Ascendex ! Cette prime de bienvenue se cumule avec une réduction de 10% sur vos frais de trading !  (lien affilié, sous réserve de trader au moins 100$, voir conditions sur site).

Auteur

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER