Pareil, mais en différent ? L’avenir du crypto-dollar de MakerDAO (DAI) en discussion

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Une gestion des risques bien manœuvrée – MakerDAO est l’un des principaux protocoles de la DeFi sur Ethereum. Avec la multiplication des solutions de seconde couche et des blockchains compatibles avec l’Ethereum Virtual Machine (EVM), celui-ci explore les solutions qui s’offrent à lui et redéfinit sa roadmap. 

Un avenir multi-chaîne inévitable 

Dans une discussion ouverte publiée le 27 mai dernier sur le forum officiel, les équipes du protocole MakerDAO se sont tournées vers la communauté pour définir la marche à suivre pour l’avenir du protocole. Initialement créé sur Ethereum, les développeurs du protocole se disent conscients de la nécessité de s’intégrer plus largement à d’autres solutions, qu’elles soient de seconde couche ou d’autres blockchains.

« Il n'y a aucune raison de supposer que les gens n'iraient pas dans les endroits où la vie est moins chère ou là ou il y a de meilleurs emplois – de même, dans le cas de DeFi, les gens seront attirés par les rendements les plus élevés. Par conséquent, nous devons capturer la valeur telle qu'elle existe dans ces différents environnements blockchains et permettre à la valeur, libellée en DAI, de circuler en toute sécurité entre eux. »

Annonce de MakerDAO
Différents écosystèmes évoluant en parallèle
Différents écosystèmes évoluant en parallèle – Source : MakerDAO

Quoi qu'il en soit, ces derniers sont tout aussi conscients des risques que cela implique. En effet, jusqu’à présent MakerDAO s’expose simplement aux risques inhérents à Ethereum. Cependant, avec la multiplication des solutions et la migration du DAI vers ces dernières, le protocole s’exposera également aux risques inhérents à ces solutions.

« Étant donné que le DAI n'est pas évolutif, il hérite d'une grande partie de sa sécurité et de ses propriétés de la couche de base Ethereum (par exemple, la résistance à la censure). Il suffit de dire que chaque solution de mise à l'échelle, y compris les rollups, ajoute un risque de sécurité supplémentaire, dont les détenteurs de MKR, les détenteurs de DAI et les utilisateurs de Vault doivent être conscients. »

Publication de MakerDAO

La gestion des risques

Par la suite, les équipes de MakerDAO dévoilent la roadmap des développements futurs. Dans celle-ci, l’accent est mis sur la mesure du risque ainsi que sa prévention. 

Dès le premier point, MakerDAO souhaite créer un « cadre de risque pour évaluer les différentes solutions d'évolutivité », à savoir créer une méthode pour mesurer le risque de chacune des solutions, qu'elles soient de seconde couche ou d’autres blockchains, avant d’y migrer le DAI.

Le DAI, le crypto-dollar de MakerDAO.

En effet, il est une chose de permettre au DAI de circuler vers d’autres solutions, mais il en est une autre de pouvoir émettre des DAI directement depuis ces solutions. Dans le premier cas, cela implique de garder la majorité des risques sur Ethereum. Dans l'autre, cela revient à ajouter une nouvelle couche de risques, intrinsèque à chaque plateforme où il sera possible de créer du DAI. 

Pour solutionner ce problème, MakerDAO souhaite mettre en place un plan permettant de créer des jetons DAI sur d’autres solutions, tout en prenant compte des risques de ladite solution.

« Cela pourrait inclure l'implémentation d'un type spécial qui permettrait d'émettre un montant plafonné de DAI en fonction du risque de sécurité d'une L2 donnée. »

Publication de MakerDAO

La nouvelle roadmap

Une fois ce cadre d’évaluation des risques créé et approuvé, MakerDAO commencera à migrer sa solution vers d’autres environnements.

Dans un premier temps, le protocole souhaite migrer vers Optimism, la solution de seconde couche déployée sur un optimistic rollup. Une fois le Maker Bridge (le pont Maker) déployé sur Optimism, le protocole explorera la possibilité d’émettre des DAI directement depuis Optimism. 

Dans un deuxième temps, ce sera la solution de seconde couche Abitrum qui sera explorée, car son architecture est très proche de celle d’Optimism, ce qui devrait permettre de faciliter la gestion du risque

Ce sera seulement après ces 2 étapes importantes que le protocole évaluera la possibilité de migrer vers d’autres solutions ne reposant pas sur des rollups, telles que Polygon, la Binance Smart Chain ou encore Avalanche. 

Dans l’ensemble de sa publication, MakerDAO met l’accent sur la décentralisation. Cependant, le protocole semble être de plus en plus dépendant de l’USDC, le stablecoin centralisé émis par Circle et Coinbase. En pratique, celui-ci serait quasiment aussi présent que l’ETH dans la génération de DAI et pourrait causer de nombreux problèmes en termes de décentralisation. Évidemment, MakerDAO n’est pas le seul protocole à explorer les solutions de seconde couche. En effet, le géant des AMM, Uniswap, va aussi migrer vers ces solutions moins coûteuses en gas très prochainement.

Auteur

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER