Bitcoin et cryptomonnaies : le Parlement russe serait en faveur d’une plateforme crypto nationale

Adoption crypto à la Moscovite – L’intérêt de la Russie pour les cryptomonnaies n’est pas nouveau. Bien au contraire. La Banque de Russie confirmait d’ailleurs ce mois-ci ses envies de blockchain, en pestiférant toutefois contre les crypto-actifs. Cependant, la Douma, chambre basse de l’Assemblée Fédérale de Russie, s’est régulièrement vue voter des lois en faveur des cryptomonnaies. Cette fois-ci encore, les points de vue vont bel et bien s’opposer. En jeu : la création d’une plateforme crypto nationale qui ne fait pas l’unanimité.

Les cryptomonnaies : un potentiel économique d’après la Russie

Nos confrères de Cryptopotato rapportent ainsi les propos d’un média local annonçant que la Douma travaillerait sur un nouveau projet de loi visant « la création d’un exchange cryptographique national ».

Alors que nous décrivions certaines divisions au sein des institutions russes concernant la création d’un cadre légal pour les cryptomonnaies en Russie, le Parlement russe, souligne, lui, l’évidence et le potentiel économique des actifs numériques. Ainsi, Sergey Altuhov, membre du Comité de politique économique de la Douma d’État, explique :

« Cela n’a aucun sens de nier l’existence des cryptomonnaies, le problème est qu’elles circulent dans un large flux en dehors de la réglementation étatique. Ce sont des milliards de roubles de recettes fiscales perdues pour le budget fédéral. »

La Russie lancerait une plateforme de cryptomonnaies d'État

>> Qui sait combien vaudront 10 000 SATs dans 10 ans ? Inscrivez-vous sur AscendEX et vous aurez l’occasion de vérifier  (lien commercial) <<

Une plateforme crypto nationale : un sujet qui divise

Cependant, tous les acteurs décisionnaires ne voient pas l’adoption des cryptomonnaies d’un bon œil. Les réticences notamment de la Banque de Russie sont connues et la plateforme de cryptomonnaie nationale a besoin de l’approbation de cette dernière pour voir le jour.

Par ailleurs, la mise en place de cet exchange national nécessiterait d’apporter des modifications concernant le projet de loi en cours sur l’adoption des cryptomonnaies en accord avec le ministère des Finances. Plutôt mi-figue mi-raisin, ce dernier se range derrière l’avis du Comité de politique économique de la Douma d’État. Les cryptomonnaies pouvant apporter du beurre dans les épinards. Par ailleurs, l’État avait confirmé travailler sur un rouble numérique afin de contourner l’utilisation du dollar.

Dans le contexte politique et macroéconomique, gardons la tête sur les épaules. D’évidence, les cryptomonnaies seraient pour la Russie et son gouvernement une manière de contourner certaines sanctions internationales à leur encontre. Dans cette même dynamique de contournement, la Russie se rapprocherait également de la Chine afin de travailler sur une monnaie numérique indexée sur l’or dans le but de pouvoir échanger librement, et ce, malgré les restrictions de l’OTAN et de l’UE.

Les cryptos et la technologie blockchain sont des secteurs encore jeunes et volatiles. Tout investissement comporte un risque. En investisseur averti, vous avez fait vos propres recherches, et décidé de franchir le pas ? Inscrivez-vous sur AscendEX, et bénéficiez de 10 000 Satoshis (SATs) offerts en suivant ce lien (lien commercial).

Magali

De simple lectrice en 2017 à rédactrice depuis janvier 2022, j'allie maintenant l'écriture à mes connaissances à travers mes articles pour Le Journal du Coin. Mon seul but est celui de vous informer sur l'univers de demain : celui de la blockchain, des cryptomonnaies, des NFT et du metaverse. Persuadée que Bitcoin est une révolution, j'entends participer à la vulgarisation de notre écosystème.

Recevez un condensé d'information chaque jour