Carnaval de Bitcoin au Brésil – Les salaires bientôt payés en crypto ?

Bitcoin, la monnaie unique des salaires ? – Depuis que le Salvador a initié un mouvement de fond, en faisant de Bitcoin (BTC) une monnaie à cours légal, de nombreux pays d’Amérique latine semblent aussi pousser vers l’adoption. Au Brésil, les citoyens semblent particulièrement intéressés par le BTC et les cryptomonnaies, et un nouveau projet de loi pourrait combler en partie leur désir.

Le Brésil chaud bouillant pour danser avec Bitcoin

Déjà au mois d’octobre, une nouvelle loi sur les cryptos au Brésil a renforcé leur intégration à l’économie et leur encadrement réglementaire. Mais un député brésilien souhaite aller encore plus loin.

Dans une proposition de loi récemment déposée par le député fédéral, Luizão Goulart, les cryptomonnaies (et Bitcoin en particulier) sont envisagées comme une méthode de paiement des salaires, pour les travailleurs des secteurs aussi bien public que privé.

« La présente loi établit qu’une partie de la rémunération du travailleur peut, à titre optionnel, être payée avec des cryptomonnaies. (…) la rémunération [en crypto-actifs] se fera d’un commun accord entre l’employeur et le salarié (…) l’employeur n’aura pas le droit de l’imposer. »

Extrait du projet de loi du député Luizão Goulart

Le pourcentage maximal de la part payée en crypto-actifs sera également choisi par le salarié, en accord avec son patron, l’autre part restant payée en monnaie fiat.

>> Un airdrop et 10% de réduction ! Venez vite réclamer vos bonus sur Ascendex ! <<

Une reconnaissance des bienfaits des cryptos à l’économie

Les cryptomonnaies possibles pour le paiement des salaires ne sont par contre pas clairement précisées, et seul Bitcoin est cité par le projet de loi :

« Au plus fort de la crise financière de 2008, Satoshi Nakamoto, dans son livre blanc, a proposé un ‘système de monnaie numérique’ qui ne nécessite pas de s’appuyer sur une institution financière. La première cryptomonnaie mondiale, Bitcoin, est alors née. Il présentait toutes les caractéristiques qui en font l’antithèse du système financier mondial actuel. Par la suite, d’autres cryptomonnaies ont été développées et créées dans le monde entier sur le même modèle que Bitcoin. Les cryptomonnaies utilisent un système ‘décentralisé’, c’est-à-dire que leurs transactions ne sont pas contrôlées par une seule ‘personne ou entité centrale’. »

Très beau résumé, qui démontre que de plus en plus d’hommes et de femmes politiques comprennent assez précisément la nature et le rôle à jouer de Bitcoin et des cryptos. Et les derniers mots, en fin de cette proposition de loi, sont très flatteurs pour le secteur des crypto-actifs, qualifié de « quatrième révolution numérique » :

« C’est à nous de nous adapter [à cette révolution], de nous réinventer et de progresser dans cette voie merveilleuse de la modernité, afin d’établir une économie mondiale qui facilite la vie quotidienne des citoyens, et qui offre surtout une bonne qualité de vie pour tous. »

Si cette proposition de loi venait à être adoptée par le Congrès brésilien, elle entrerait en vigueur après un délai de 90 jours suivant son approbation. Une fois de plus, les pays émergents semblent les mieux placés pour l’adoption de Bitcoin et des cryptos, et en seront certainement le fer de lance.

Pendant que Bitcoin est adopté de plus en plus massivement à travers le monde, que faites-vous pour embrasser la révolution crypto ? Foncez vous inscrire sur Ascendex et si vous lisez ceci, vous ferez peut-être partie des 400 nouveaux utilisateurs qui profiteront d’un airdrop de 5$ supplémentaire EN PLUS de 10% de réduction sur les frais de trading (lien affilié, sous réserve de trader au moins 100$, voir conditions sur site).

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour