Il assassine Bitcoin toute la journée, mais son ICO s’effondre quand même – La SEC détruit le projet de Mark Cuban

Trading du CoinTrading du Coin
4.8
(13)

Rien de va plus pour Cuban – Quand il n’était pas occupé à noircir son karma en insultant l’innocent Bitcoin, Mark Cuban tentait de développer son propre projet de crypto, Unikrn. Problème : la SEC américaine n’a pas du tout apprécié le déroulement de cette ICO. Résultat : une belle amende de 6 millions de dollars.

Notre avis sur Bitcoin (BTC) »

L’invention de Mark Cuban se retourne contre lui

Ce 15 septembre, la Securities and Exchange Commission (SEC) a publié un communiqué de presse concernant l’Initial Coin Offering (ICO) du projet Unikrn, soutenu par Mark Cuban.

Entre juin et octobre 2017, une levée de fonds sous la forme d’une émission de tokens a eu lieu pour financer l’entreprise Unikrn, une plateforme de jeux de hasard et de paris sur l’eSport de jeux vidéo.

Les UnikoinGold (UKG) émis étaient censés améliorer et étoffer les fonctionnalités de la plateforme, mais une autre promesse n’a pas du tout plu à la SEC. En effet, les porteurs du projet ont annoncé aux investisseurs potentiels qu’ils faciliteraient la création d’un marché secondaire pour la revente jetons.

Selon la SEC, ces efforts qui visent accroître l’utilisation des jetons UKG « augmenteraient la demande et, par conséquent, la valeur des dits jetons ». Et paf ! Nous voilà avec des valeurs mobilières (securities).

Émission non déclarée de securities : 6,1 millions de dollars d’amende

Il n’en fallait pas plus que l’autorité de régulation américaine accuse les instigateurs d’Unikrn d’avoir mené une émission de titres illégale, puisque non déclarée auprès de ses services.

« Le cadre d’enregistrement et d’exemption des valeurs mobilières est conçu pour assurer la protection des investisseurs (…). Le non-respect de ce cadre nuit aux investisseurs et à nos marchés. », Kristina Littman, Responsable de la Cyber Unit de la SEC

Sans admettre ni nier les conclusions de la SEC, Unikrn a accepté de payer une amende de 6,1 millions de dollars, soit un cinquième des 31 millions de dollars levés par l’ICO à l’époque. Mais manifestement, il restait au projet juste un peu plus que la somme de l’amende, car la commission explique avoir tenu compte de :

« (…) la situation financière d’Unikrn et du fait que la pénalité représente la quasi-totalité des actifs d’Unikrn (…). »

Mais Unikrn a fait d’autres concessions d’après la SEC. Le projet aurait ainsi accepté de « désactiver les jetons UKG » et de demander le retrait de l’UKG de toutes les plateformes d’échanges de cryptomonnaies.

Le département des institutions financières de l’État de Washington aurait, lui aussi, annoncé un règlement à l’amiable avec Unikrn, pour des accusations similaires de violation des dispositions d’enregistrement de la levée de fonds auprès de l’État.

On comprend un peu mieux pourquoi Mark Cuban est d’aussi mauvaise humeur contre Bitcoin. En effet, sans le roi des cryptos, Ethereum n’aurait peut-être jamais vu le jour, et les ICO non plus. Cela aurait donc représenté une sacrée économie de temps et d’argent pour le milliardaire.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 4.8 / 5. Nombre de votes : 13

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici