Arbistar – Une nouvelle crypto arnaque à 1,2 milliard de dollars en bitcoins ?

Trading du CoinTrading du Coin
4
(22)

Le style Bernard MadoffL’histoire qui va suivre a de fortes chances d’être une nouvelle pyramide de Ponzi en train de s’effondrer. Un bot de trading « magique » qui prétend offrir un taux de rendement annuel de 365 % vient subitement de buguer, entraînant avec lui le blocage de plus d’1 milliard de dollars de bitcoins. Décryptage !

Une pyramide constituée de 120 000 bitcoins

La société espagnole Arbicorp se présente comme spécialisée dans le développement de logiciels de trading. Elle vient pourtant de stopper en catastrophe un de ses bots de trading.

Selon un communiqué d’Arbicorp visible sur la version espagnole du média BeInCrypto, le bot « Arbistar 2.0 » ne serait soudainement plus disponible pour cause « d’erreur dans la configuration du bot » :

« Il n’est plus possible d’apporter de contributions et tous les comptes sont gelés sans possibilité de réinvestissement (…) tous les retraits ont été arrêtés (…). Les clients de notre bot communautaire ont perçu trop de rendement par rapport à ce qui était réellement produit [par le bot] sur le marché de l’arbitrage grâce à leurs [contribution en] bitcoins. »

La bonne blaque ! Un bot qui prétendait générer un très déraisonnable rendement de 1 % par jour – soit 365 % par an – n’a pas pu tenir ses (fausses) promesses ? Si le sarcasme nous saisit, c’est qu’il est usant de voir encore et toujours les mêmes schémas pyramidaux se répéter.

Les derniers venus ont tout perdu

Avec une mise minimum équivalent à 3 000 euros en bitcoins (BTC), les estimations de pertes se chiffreront autour des 1,2 milliards de dollars si l’escroquerie est avérée.

Dans tous les cas, même s’il ne s’agissait « que » d’un bot défectueux, le problème resterait entier puisque Arbicorp s’annonce incapable de rembourser tous ses clients.

Les responsables de la société ne semblent toutefois pas encore être partis avec la caisse, puisqu’ils assurent pour le moment chercher une solution pour effectuer des remboursements, au moins partiels. Mais quand on découvre que le CEO d’Arbicorp, Santiago Fuentes, était déjà le numéro 2 d’un système Ponzi dont le dirigeant était surnommé « le Madoff espagnol », on est en droit de craindre le pire.

Vous l’aurez compris, tout ceci sent très mauvais et les clients aux bitcoins bloqués depuis plusieurs jours commencent à fortement s’impatienter. La leçon reste toujours la même. Méfiez-vous des taux de rendement beaucoup trop élevés pour être honnêtes, qui plus est quand il s’agit apparemment d’une opportunité à faible risque.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 4 / 5. Nombre de votes : 22

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici