Anonymous déclare la guerre à l’espace web russe

Quand internet devient une arme – L’ensemble de nos sociétés ont été transformées par le passage à l’ère du numérique. Évidemment, les guerres ne font pas exception à cette règle. Ainsi, en plus des actions physiques, les conflits se déroulent également en lignes à coup de cyber-attaques interposées. 

Les Anonymous prennent part au conflit russo-ukrainien

Depuis le 24 février 2022, le monde entier a les yeux rivés sur l’Ukraine, où la Russie a entrepris une invasion. Comme toutes les guerres, celle-ci n’est pas uniquement militaire. En effet, elle évolue sur différents tableaux, en parallèle avec les combats menés sur le territoire Ukrainien. 

Sans surprise, internet n’est pas exempt de combat. Effectivement, les justiciers d’internet réunis sous l’étendard du collectif de hackers Anonymous ont rapidement pris part au conflit. 

Le 24 février, quelques heures après le début du conflit, le collectif Anonymous a annoncé entrer en guerre contre le gouvernement russe

Le groupe de hackers Anonymous a annoncé entrer en guerre contre le gouvernement russe. 
Anonymous annonce entrer en guerre contre le gouvernement russe – Source : Twitter

Suite à cette annonce, le collectif s’est mis en ordre de bataille, multipliant les actions.

La première fut de mener des attaques par déni de service (DDoS), à l’encontre de plusieurs sites du gouvernement russe, dont le site officiel du Kremlin et celui du ministère de la Défense. D’autres attaques ont également ciblé le site de Russia Today, le service d’actualités gouvernemental. 

Pour rappel, une attaque par déni de service consiste à bombarder de requêtes le serveur d’un site. L’objectif étant de le surcharger pour le rendre indisponible.

Par la suite, le 26 février, les Anonymous ont revendiqué une attaque ciblant une chaîne de télévision russe. Une fois infiltrés dans le réseau, ces derniers ont diffusé du contenu pro-ukrainien. Par exemple, des chants patriotiques ainsi que des images de l’invasion. 

Le 26 février 2022, les Anonymous ont revendiqué une attaque ciblant une chaîne de télévision russe. Une fois infiltrés dans le réseau, ces derniers ont diffusé du contenu pro-ukrainien.
Vidéo du contenu diffusé par Anonymous à la télévision russe – Source : Twitter

>> Protégez-vous des incertitudes géopolitiques grâce au fonds IML de Invictus Capital (lien affilié) <<

Anonymous, une nébuleuse insaisissable

Comme son nom l’indique, le collectif de hacker Anonymous est… anonyme. De surcroît, celui-ci est hautement informel. Cela implique que n’importe qui peut s’en déclarer membre, rendant difficile l’identification de l’origine des attaques. 

« Il peut être difficile de lier directement cette activité à Anonymous, car les entités ciblées seront probablement réticentes à publier des données techniques connexes. Cependant, le collectif Anonymous a l’habitude de mener ce genre d’activité et cela correspond tout à fait à ses capacités. »

Déclaration de Jamie Collier, consultant en Cyber-sécurité

De son côté, la Russie a déclaré que ces attaques émanaient du sol américain. En effet, le porte-parole de Russia Today a déclaré qu’après la déclaration de guerre des Anonymous, des centaines de millions d’appareils, principalement basés aux États-Unis, ont mené l’attaque DDoS.  

Évidemment, l’Ukraine fait également face à des attaques similaires, rendant inaccessibles des sites officiels ainsi que celui de PrivatBank, la plus grande banque commerciale du pays.

En parallèle avec les affrontements, la communauté internationale continue d’apporter son soutien à l’Ukraine. Bien sûr, l’écosystème crypto n’est pas en reste. Effectivement, la campagne de dons en cryptomonnaies initiée par l’Ukraine a engendré plusieurs dizaines de millions de dollars.

Un peu comme la géopolitique, la crypto est parfois complexe à appréhender. Faites le choix de la tranquillité et découvrez les fonds indiciels d’Invictus Capital ! Le C10 Hedged facilite l’adoption des particuliers en regroupant les 10 cryptomonnaies les plus capitalisées en 1 unique token. Qu’attendez vous pour vous inscrire ? (lien affilié)

Renaud H.

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, passionné de cryptos depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Recevez un condensé d'information chaque jour