L’Afrique sous le feu des ransomwares cryptos – L’effrayante étude de Kaspersky

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Une Afrique qui essuie de nombreux hacks – Certes, l'Afrique est vue comme le nouvel Eldorado du bitcoin (BTC), mais le continent est aussi la source de nombreux dangers pour les fans de cryptomonnaies. Kaspersky a ainsi détecté plus de 1 500 menaces ciblant les crypto-investisseurs, plus particulièrement les mineurs.

L'Afrique est saisie de panique

Selon l'étude menée par Kaspersky, les crypto-jackers (ou voleurs de cryptos) feraient partie des principales menaces provenant d'Afrique. Certaines des méthodes les plus courantes pour tromper les investisseurs cryptos n'ont rien de très novateur, mais continuent pourtant de fonctionner à merveille.

Parmi les stratagèmes les plus couramment utilisés par les cybercriminels, on retrouve les classiques :

  • Créations de faux sites web d'échange de cryptomonnaies : dans ce cas, l'utilisateur se voit remettre un coupon pour reconstituer un compte sur un exchange. Cependant, pour l'utiliser, il doit effectuer un paiement de vérification ne dépassant généralement pas 0,005 BTC (environ 200 dollars), allant directement dans les poches des cyber-criminels ;
  • Ventes de cartes graphiques et d'autres équipements pour le minage : pour acheter du matériel, l'utilisateur doit effectuer un paiement anticipé. Après l'avoir fourni, l'auteur des annonces cesse de communiquer ;
  • Créations de pages de phishing avec divers contenus pour voler des clés privées, qui permettent aux cyber-criminels d'accéder à tous les actifs numériques associés à un portefeuille crypto.

    Note de la rédaction : les 12 mots constituent vos clés privées et ne doivent JAMAIS être communiqués.

Au final, la société russe de cyber-sécurité Kaspersky a détecté plus de 1 500 entités frauduleuses ciblant des investisseurs et des mineurs de cryptos juste au cours du premier semestre 2021.

>> Jouez la sécurité, inscrivez-vous sur la référence des exchanges crypto FTX <<

Un coup d'œil aux statistiques

Les données de Kaspersky basées sur des statistiques anonymisées ont révélé que 0,85 % des investisseurs cryptos du Kenya et 0,71 % des Nigérians étaient la cible de malware. Les investisseurs éthiopiens (3,68 %) et rwandais (3,22 %) sont également confrontés au plus grand nombre de tentatives de phishing.

Bethwel Opil, responsable des ventes aux entreprises pour l'Afrique chez Kaspersky, a averti que ces faibles pourcentages ne signifient pas que la menace est insignifiante :

« Les logiciels malveillants de minage ont été identifiés comme l'une des 3 principales familles de logiciels malveillants qui sévissent actuellement en Afrique du Sud, au Kenya et au Nigeria (…) à mesure que les cryptomonnaies prennent de l'ampleur, davantage d'utilisateurs seront probablement ciblés. »

Alexey Marchenko, responsable du développement des méthodes de filtrage de contenu chez Kaspersky, a déclaré :

« Ceux qui souhaitent investir ou exploiter des cryptomonnaies peuvent facilement se retrouver sur le radar des fraudeurs. »

En juin 2021, le groupe de travail inter-gouvernemental sur les technologies financières (IFWG) d'Afrique du Sud a établi une feuille de route pour réglementer les cryptos.

L'IFWG a également souligné le risque et la volatilité inhérents à l'investissement dans les cryptos et a partagé 25 recommandations réglementaires contre le blanchiment d'argent, le financement du terrorisme et la manipulation du marché.

Petits conseils pour éviter les arnaques

Pour ne pas être victime des cyber-criminels, Kaspersky recommande aux utilisateurs :

  • De ne pas suivre les liens douteux des e-mails, des messages et des réseaux sociaux ;
  • D'être vigilant envers les offres en ligne extrêmement généreuses ;
  • De télécharger les applications à partir de bibliothèques officielles uniquement ;
  • D'utiliser une solution de sécurité qui protège contre le phishing, les escroqueries et qui empêche l'installation d'applications malveillantes ;
  • Prendre des précautions supplémentaires avant d'acheter un produit dans une boutique en ligne si l'entreprise est inconnue. Il est d'abord préférable de vérifier, sur les sites WHOIS spéciaux, les informations sur la durée d'existence du domaine et son propriétaire. S'ils sont récents et enregistrés au nom d'une personne privée, il vaudra mieux ne pas acheter chez lui.

Les histoires d'arnaques sont malheureusement légion dans le milieu des cryptomonnaies. Le secteur étant encore jeune et complexe, beaucoup se font avoir par l'appât du gain et de trop belle paroles. Même si la roue tourne parfois, comme avec le cas de cet arnaqueur arnaqué, prudence est mère de sûreté.

Restez loin des escrocs de tout poils, et choisissez vos intermédiaires avec soin. Venez acquérir et trader vos premiers bitcoins et autres cryptomonnaies en vous inscrivant sur la plateforme de confiance FTX. Vous y bénéficierez d'une réduction à vie sur vos frais de transactions (lien affilié). 

Auteur

Geek dans l'âme, je consacre mon temps à approfondir mes connaissances sur les nouvelles technologies en général, et les cryptos en particulier. J'écris désormais pour partager mes connaissances.

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER