+26 % de Bitcoin sans rien faire ? Pourquoi le ban du BTC par la Chine est une bénédiction

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Tout n'est pas noir pour Bitcoin – La répression de la Chine contre les fermes de minage de bitcoins a entraîné une baisse significative du taux de hachage sur le réseau. Mais les participants de cette industrie pensent désormais que cela représente une opportunité incroyable pour l'écosystème minier au sens large. Mais pourquoi ?

Le Roi est mort ! Vive les Rois !

Peu importe l'affection que l'on porte à Bitcoin, impossible d'empêcher les esprits chagrins de pointer du doigt ses supposées faiblesses. Alors certes, vous commencez à être habitués à voir abordée la question de l'impact écologique non négligeable du BTC, un sujet que nous traitons régulièrement, tout comme de son récent corollaire : alors que la Chine sévit, le minage de bitcoins (BTC) se recompose à l'internationale.

En outre, il existe une autre critique souvent martelée – avec des chiffres discutables : le fait que Bitcoin ne soit pas si décentralisé que cela. En effet, la Chine a longtemps été le contributeur majeur au minage de bitcoins, représentant parfois plus de 70 % du taux de hachage mondial.

Mais depuis que le gouvernement chinois a décidé de fermer un certain nombre des plus grands centres miniers du monde, il a été utile de trouver des alternatives. Certains se délocalisent déjà en Russie, aux Etats-Unis ou en Inde… et d'autres prévoient de le faire, mais pour le moment

Mais finalement, ces news anti-Bitcoin venus de l'empire du Milieu ne seraient pas mauvaises pour tout le monde. En effet, Seb Gouspillou, industriel français du minage de bitcoins, a récemment profité du cataclysme chinois pour mettre en lumière l'opportunité qu'une telle situation pouvait représenter :

Publication de Seb Gouspillou - Source : Twitter
Publication de Seb Gouspillou – Source : Twitter

La Chine tombe, la décentralisation se relève

La province du Sichuan, dans le sud-ouest de la Chine, possède une grande quantité d'énergie hydro-électrique, qui est alimentée par le plus grand fleuve d'Asie, le Yangtze. Jusqu'à la répression, la province abritait les plus grandes fermes de minage de bitcoins du monde.

La fermeture des fermes de minage du Sichuan devrait donc entraîner une pression vendeuse à moyen terme de la part des mineurs, qui ont intensifié leurs opérations pendant le bull run plus tôt cette année.

L'impact sur le hashrate a été immédiat. Daniel Frumki en parle dans sa correspondance avec Coin Telegraph :

La difficulté a diminué dans 3 des 4 derniers ajustements, et le prochain ajustement pourrait être le plus grand ajustement à la baisse de l'histoire de Bitcoin. Pour les mineurs en dehors de la Chine qui se concentrent sur l'optimisation du minage de BTC, il s'agit d'une opportunité incroyable, car la valeur de hachage (BTC/TH/jour) augmente rapidement à une époque où tout le monde s'attendait au contraire.

Daniel Frumkin, Chercheur spécialisé en Minage de bitcoins chez Braiins and Slush Pool

Et même si le réseau bitcoin voit sa puissance de hachage absolue diminuer dans des proportions jamais observées ces dernières semaines, le bitcoin fait preuve de résilience. Et surtout, avec le retour au même niveau de puissance, après délocalisation, le réseau sera au final encore plus sécurisé, puisque plus décentralisé géographiquement.

Les mineurs chinois déplacent des machines partout dans le monde, donc la répartition géographique des taux de hachage sera probablement bien meilleure dans 6 à 12 mois qu'à n'importe quelle période antérieure de l'ère ASIC.

Daniel Frumkin

En effet, on observe depuis quelques semaines que les mineurs sont avant tout à la recherche de nouveaux locaux pour reprendre leurs activités. Cependant, plusieurs d'entre eux se sont aussi mis à vendre leur matériel.

Le prochain ajustement de difficulté à la baisse s'annonce dantesque ; Source : Mempool.space

Frumkin a également noté que le marché du matériel ASIC serait saturé, car il y aurait trop de modèles d'occasion à vendre. De leur côté, les fournisseurs de services d'hébergement tiers pourraient aussi voir leur espace rapidement saturé, en raison du fait que les mineurs cherchent de nouveaux endroits où remettre leurs ASIC au travail :

Les installations minières existantes qui offrent l'hébergement à des tiers se remplissent rapidement, et les nouvelles infrastructures minières prennent beaucoup de temps à planifier et à construire. (…) Toutes les entreprises et tous les pays capables de construire rapidement une infrastructure pour héberger des milliers d'ASIC peuvent être les grands gagnants de cette situation.

À première vue, la situation pouvait ainsi sembler catastrophique aux yeux d'un néophyte, mais il faut bien retenir que le malheur des uns fait le bonheur des autres ! La répression réglementaire en Chine représente la meilleure occasion de tester la résilience du réseau Bitcoin.
Avec cette nouvelle chute de la difficulté de minage, de nouveaux petits exploitants miniers pourraient avoir la possibilité de se développer… et surtout la menace (restée très hypothétique) de la Chine se dissipe. L'opportunité rêvée pour les mineurs des autres pays d'accumuler du bitcoin !

“Buy when there's blood in the streets” : l'écosystème du minage de bitcoins est en effervescence avec la décision de la Chine de bannir Bitcoin… et si vous profitiez de cette opportunité unique pour acheter du bitcoin avec notre lien affilié, avant que tout le monde ne reprenne ses esprits ?

Auteur

Geek dans l'âme, je consacre mon temps à approfondir mes connaissances sur les nouvelles technologies en général, et les cryptos en particulier. J'écris désormais pour partager mes connaissances.

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER