Ils se battent pour 1,1 million de bitcoins – Craig Wright sur le banc des accusés, mais en 2021

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

C’est parti pour durer éternellement – Le feuilleton judiciaire opposant Craig Wright et l’héritier de son ex-partenaire en affaire, David Kleiman, ne trouvera pas sa conclusion en 2020. Il faudra patienter jusqu’au début de l’année prochaine pour avoir le fin mot de ce procès engageant 1,1 million de (très hypothétiques) bitcoins.

Notre avis sur Bitcoin (BTC) »

L’histoire sans fin du plus célèbre des « faketoshi »

Nous ne reviendrons pas en détail sur l’interminable affaire entre Craig Wright et Ira Kleiman. Il faut simplement retenir que le fondateur du fork BSV de Bitcoin est accusé d’avoir conservé, pour lui seul, 1,1 million de BTC qu’il aurait minés avec son défunt associé, David Kleiman.

Son frère et héritier, Ira Kleiman, demande à Craig Wright la moitié de cette somme. Si elle existe réellement, il s’agirait là d’environ 11 milliards de dollars au cours actuel.

Celui qui s’est auto-proclamé comme le nouveau Satoshi Nakamoto semble avoir fait son possible pour faire traîner cette affaire. Il a bien réussi puisque la prochaine rencontre devant le Tribunal est prévue pour le 4 janvier 2021.

Dans un document publié ce 3 septembre, c’est la juge Beth Bloom chargée de l’affaire qui a repoussé la date initialement prévue pour le procès. Il devait avoir lieu le 13 octobre prochain.

Enfin, un dénouement en janvier 2021 ?

Les délais préparatoires de l’accusation et de la défense sont prolongés jusqu’à mi-décembre 2020. Il s’agira de la date butoir jusqu’à laquelle les deux parties pourront apporter de nouveaux éléments pour le procès.

Le précédent document (page 2) de cette plainte rapporte que :

« (…) l’accusé s’est engagé dans un modèle continu de parjure, de faux témoignages, de dépôts trompeurs et d’obstruction, y compris la soumission de fausses preuves (…) l’accusé a également un historique bien documenté de mensonges, de contrefaçons et de mépris général pour le système juridique (…). »

Il faudra encore attendre quelques mois pour connaître (ou pas) la conclusion à cette triste affaire. En attendant, on se demande toujours s’il y a une trace véridique de ce 1,1 million de bitcoins.

Rémy R.

Auteur

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017- 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER