Libra : Vodafone quitte le projet de cryptomonnaie de Facebook

Trading du CoinTrading du Coin
5
(4)

Trois petits tours, et puis s’en vont – L’entreprise de télécoms britannique, Vodafone, vient d’annoncer son retrait du projet Libra, mené par Facebook. L’entreprise devient ainsi le huitième partenaire initialement annoncé à renoncer.

Après VISA et MasterCard, c’est au tour de Vodafone

Le 21 janvier, Vodafone et l’Assocation Libra ont annoncé de concert le retrait de la société de télécom du consortium d’entreprises devant participer au projet Libra. Cette décision survient quelques mois après le départ plus ou moins précipité de plusieurs autres géants du paiement et du e-commerce, comme VISA, MasterCard ou eBay.

Interrogé par nos confrères de Coindesk, le porte-parole de l’entreprise Dante Disparate à annoncer que cette dernière resterait focalisée sur son objectif “d’améliorer l’inclusion financière”.

« Nous avons dit dès le départ que le désir de Vodafone est d’apporter une véritable contribution à l’extension de l’inclusion financière. Nous restons pleinement engagés dans cet objectif. » 

Ainsi, Vodafone souhaite se concentrer sur son service de paiement numérique M-Pesa, d’ores et déjà établi et qui rencontre un large succès auprès des sept territoires où il est déployé. La société prévoit également d’étendre son service au-delà des nations desservies.

Un lancement en 2020 compromis

Alors que le lancement du projet Libra été initialement prévu pour la première moitié de 2020, les différents débats menés auprès des régulateurs va forcer l’entreprise à repousser cette date.

En effet, interrogé sur la date de lancement lors de la conférence Blockchain Central, M. Disparte a annoncé un possible retard.

« Nous préférons aller lentement et bien faire les choses, plutôt que de fixer une date limite de lancement (…). »a-t-il déclaré. 

Cette déclaration s’inscrit dans la lignée de celle faite précédemment par Mark Zuckerberg, selon laquelle Libra attendrait le feu vert des régulateurs américains pour se lancer.

Malgré qu’un lancement pour la première moitié de 2020 soit peu probable, il est probable que le projet Libra verra le jour tôt ou tard. En attendant, nombreuses sont les banques centrales ayant démarré des expérimentations concernant une cryptomonnaie nationale, de peur de voir leur souveraineté monétaire menacée par Libra.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 4

Renaud H.
Étudiant ingénieur en software et en systèmes distribués, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Poster un Commentaire

avatar