Toucher et odorat : le metaverse prêt à tromper nos sens ?

Tu ne sens pas cette drôle d’odeur ? – Imaginez pouvoir dire ça en plein cœur de votre métavers préféré. Une touche technologique qui a de quoi enthousiasmer plus d’un gamer. Et pas qu’eux. L’impression de réalité se fraie un chemin de plus en plus concret au sein des technologies du gaming et du métavers. Tous les détails de cette innovation prometteuse.

Comme une odeur de révolution technologique

Reconstruire le réel, c’est désormais le violon d’Ingres de nombre de nouveaux acteurs de ce secteur innovant appelé métavers. Armé de notre casque VR, notre vision peut d’ores et déjà s’y tromper. Mais qu’en est-il de nos autres sens ? Un par un, les entreprises s’y attaquent et la prochaine victime semble toute désignée : notre odorat.

À l’occasion du Consumer Electronic Show (CES) 2023, de nombreuses révolutions émergent et certaines ont de quoi faire rêver. Selon les analystes du cabinet de conseils McKinsey, le secteur pourrait bien en effet être la prochaine poule aux œufs d’or. Les projections estiment à plusieurs milliards de dollars les bénéfices engendrés par le secteur d’ici à 2030. En bref, les géants de demain naissent aujourd’hui, au CES 2023.

L’entreprise OVR Technology par exemple a dévoilé au cours de ce salon un casque de réalité virtuelle permettant de sentir les odeurs. L’appareil dispose d’un boitier contenant 8 odeurs pouvant toutes être combinées pour simuler un panel entier de senteurs odorantes.

Des senteurs au sein de votre casque VR ? Le métavers est en perpétuel évolution pour tenter de reproduire au mieux notre réalité.
Le métavers passe à la vitesse supérieure et piègera bientôt votre odorat

Cet appareil sera perfectionné dans les mois à venir afin d’être commercialisé fin 2023 selon toute vraisemblance. Une précédente version de celui-ci, utilisée dans le marketing, permettait déjà de reproduire des odeurs très particulières, comme celle de marshmallows cuits ou de lit de roses.

Pour le CEO d’OVR Technology, Aaron Wisniewski, les applications de cette réalité augmentée, une fois celle-ci finalisée, seront très variées. Commerces, divertissements, réseaux sociaux, éducation et santé…

>> Besoin de cryptos pour vos premiers NFT dans le metaverse ? Inscrivez-vous sur Binance et économisez 10% de frais (lien commercial) <<

Le metaverse touche du doigt le réel ?

Une autre firme, FireFlares, est également en train de construire une application basée sur la réalité augmentée. Celle-ci s’attaquerait plutôt à notre sensation de toucher. L’idée est la suivante : mettre au point une application de rencontre VR introduisant cette sensation de contact réel. Le facteur limitant reste de leur propre aveu la technologie qui n’est pour l’instant pas prête à accueillir ce type d’applications. Il serait potentiellement rebutant d’enfiler une combinaison bardée de capteurs avant d’aller se balader sur son application métavers préférée.

Par ailleurs, selon les dires de participants du CES ayant testé les différents produits, ceux-ci sont encore loin de donner une véritable impression de réalité. On le voit aussi avec les difficultés rencontrées par Meta, l’entreprise de Mark Zuckerberg. Les gens semblent pour l’instant rebutés par ces technologies qui tentent de copier leur réalité.

En effet, pourquoi reproduire dans le virtuel des expériences que l’on peut vivre aisément dans le réel ? Le métavers a probablement un grand avenir dans le secteur du gaming ou du cinéma en ce sens qu’il renforce l’immersion des utilisateurs. Le métavers doit servir à procurer aux individus des expériences qu’ils seraient incapables de vivre dans la réalité. Ces nouveaux mondes ne doivent pas se contenter d’essayer de reproduire une réalité banale, mais de la transcender. Et de fait, cette technologie émergente a encore de nombreuses étapes à franchir avant de prétendre pouvoir façonner le monde de demain.

Vous êtes en droit de ne rien comprendre au metaverse. En revanche, ne pas vous intéresser à Bitcoin est impardonnable ! N’attendez plus pour préparer l’avenir en allant vous inscrire sur la plateforme Binance, LA référence absolue du secteur. Vous économiserez 10 % sur vos frais de trading en suivant ce lien (lien commercial).

Benjamin L.

Issu d’une formation d’ingénieur, j’ai découvert le monde des cryptomonnaies en 2020. Je me suis rapidement passionné pour cet univers en pleine expansion au sein duquel se développent les innovations de demain. J’espère, au travers de mes articles, entraîner le plus grand nombre dans cette fabuleuse aventure.

Recevez un condensé d'information chaque jour