Oussama Ammar quitte The Family pour rejoindre celle des cryptomonnaies

J’ai l’impression de revivre les débuts d’internet – Voilà les propos tenus par Oussama Ammar lors de son intervention dans la chronique Parlons Crypto sur l’antenne de Sud Radio. Cela a été également le moyen pour le co-fondateur de The Family d’expliquer les raisons de son départ, pourquoi s’est-il lancé dans les cryptomonnaies en particulier ? Et pour nous de vous expliquer : pourquoi cela peut-être intéressant que Oussama Ammar se frotte aux secteurs de la blockchain et des cryptomonnaies pour les entreprises françaises et européennes ?

Qui est Oussama Ammar et qu’est ce que The Family ?

The Family est une entreprise française fondée en 2013 par Alice Zagury, Nicolas Colin et Oussama Ammar. L’objectif principal de The Family est d’apporter les ressources nécessaires aux apprentis entrepreneurs, telles que : l’éducation, les outils et également l’accès au capital pour qu’ils puissent créer des entreprises révolutionnaires, mondiales et scalables. En d’autres termes, The Family est un accélérateur d’entreprises

Alice Zagury Co-Fondatrice de The Family
Nicolas Colin Co-Fondateur de The Family
Oussama Ammar Co-Fondateur de The Family

Oussama Ammar, a commencé l’entreprenariat très jeune (aux alentours de 13/14 ans). Son parcours est jalonné de plusieurs expériences entrepreneuriales, mais celles sur lesquelles il revient régulièrement furent la création de sites web qu’il revendait, puis celle de l’achat et de la revente d’antiquités sur internet. Soit un parcours entrepreneurial orienté autour du digital lors des prémices d’internet.

Ce qui peut nous amener à nous interroger sur les intentions, qui ont poussé Oussama Ammar à quitter ses fonctions ?

>> Ne laissez pas BlackRock récupérer tous les bitcoins ! Inscrivez-vous sur la plateforme crypto de référence FTX  (lien affilié) <<

Un changement d’opinion à l’égard des cryptomonnaies ou envie de passer à autre chose ?

La pandémie du Covid qui a débuté au courant de l’année 2020 a rebattu les cartes du quotidien d’Oussama Ammar qui, habitué de fréquenter et interagir avec plusieurs personnes tous les jours, s’est vu enfermé comme des millions d’autres citoyens. Cette situation inédite l’a amené à réfléchir sur ses ambitions et remettre en question ses désirs et envies. Mais également à lire et s’intéresser au domaine des cryptomonnaies, dont il avoue avoir raté les débuts :

« Je suis un peu bête parce qu’on m’a parlé pour la première fois des bitcoins en 2010. Bon j’en ai acheté. Quand ça a fait x20 je les ai vendus (…) j’avais un référentiel VC (Venture Capitalist) et quand je fais x20 sur une boîte, c’est que j’ai vraiment très très bien travaillé. »

Oussama Ammar

« (….) Mais je n’ai jamais pris ça au sérieux »

poursuit-il

Cependant, au bout de quelque temps, Oussama Ammar reconnaît dans le Web3 cette sensation, qu’il avait lorsqu’il avait connu les débuts d’internet.

« Ça ressemble beaucoup à ce que j’ai connu, quand j’avais 13/14 ans et que c’était le début d’internet. »

Oussama Ammar

À cela s’ajoute une transformation de son métier, qui est passé du paradigme dans lequel il aidait les gens qui n’avaient rien à se lancer dans l’entreprenariat pour changer de vie. À aider des gens qui ont beaucoup d’argent à ne pas tout dépenser. Par conséquent, ce qui faisait le sel de son métier, à savoir l’expérimentation, le quick and dirty, la création et l’apprentissage sur le tas, qu’il compare à une forme de piraterie, s’est transformé au fil du temps en un métier de gestionnaire dans lequel il ne se retrouve plus nécessairement. 

C’est pourquoi le Web3 représente pour lui une bouffée d’oxygène. Car il y retrouve ce qui lui plaisait lorsqu’il a commencé l’aventure The Family.

Les cryptomonnaies et les NFT comme unités de mesure de la valeur

« La première grosse position que j’ai prise dans les cryptomonnaies à fait -95%, s’esclaffe t-il, et je trouve ça génial. »

Oussama Ammar

Cette phrase est à mettre dans le contexte :  il s’agit de sa manière de voir les choses, qu’il évoque régulièrement et qui consiste à ce que dans le marché si l’on a raison on gagne de l’argent, si l’on a tort on perd de l’argent. Cette perte étant proportionnelle à la leçon dont on a besoin.

Oussama Ammar énonce, que son intérêt pour les NFT est arrivé après que l’une de ses amies lui ait apporté, pour son anniversaire, une peinture d’un NFT de la collection Lazy Lions qu’elle avait réalisé.

Après l’avoir publiée sur Instagram en joignant son adresse Ethereum de manière ironique, car Oussama Ammar n’avait pas encore perçu la valeur des NFT, ce qu’il avoue volontiers. Ce sont plusieurs personnes qui lui ont envoyé des NFT sur cette adresse. Après avoir remercié ses généreux donateurs, il a fini par s’intéresser à ce secteur et s’interroger sur ce qui définit la valeur d’un NFT.

Ce qui l’a amené à la conclusion suivante : 

« Aussi difficile à comprendre, que ça puisse être : la valeur n’est définie que par l’offre et la demande. »

Oussama Ammar

L’une des raisons pour lesquelles plusieurs États ou personnalité publiques voient les cryptomonnaies d’un mauvais œil, c’est qu’elles permettent à « n’importe qui » de créer un micro état numérique, personnalisé et indépendant. Laissant à chacun le droit d’avoir sa propre imprimante à billets. Les crypto et les NFT ont le pouvoir de la création monétaire, de créer de la valeur et d’aligner les intérêts de plusieurs personnes, qu’elles soient spéculatives, politiques ou idéologiques.

D’après Oussama Ammar, les cryptomonnaies ne vont pas remplacer le Web2. Mais vont tout simplement créer quelque chose de complètement nouveau, comme cela est le cas pour les Métavers par exemple.

Les NFT comme première expérience entrepreneuriale dans le secteur des cryptomonnaies

La première initiative entrepreneuriale d’Oussama Ammar s’est concentrée sur le domaine des NFT, qui avec l’approbation du musicien Sofiane Pamart, a lancé sa propre collection. Cette collection de NFT permet à ses acquéreurs d’obtenir un accès privilégié à une plateforme privée. Sur laquelle, on peut avoir accès à l’écoute d’un album en avant-première en signant une transaction avec son NFT.

Sofiane Pamart se présente également comme le possesseur d'un Bored Ape
Sofiane Pamart se présente également comme le possesseur d’un Bored Ape

Mais si la valeur d’un NFT réside dans cette rencontre entre l’offre et la demande. Qu’est ce qui fait la différence entre les différents projets ?

Le marketing devient donc un sujet central, là où le fondamental, c’est-à-dire le NFT, est le même pour tout le monde.  

Marketing au sens de : prendre quelque chose que les gens ne connaissent pas et leur expliquer suffisamment simplement, pour qu’ils le désirent.

Si par le passé Oussama Ammar n’a pas investi dans les entreprises crypto, lorsqu’il était à The Family. C’est essentiellement, car il a connu différentes périodes et leurs modes, qui ont tous eu leurs lots de buzz words tels que « Big Data », « Intelligence artificielle », etc.. 

Ce qui semble être différent pour Oussama Ammar, qui voit d’une part que la blockchain amène avec elle un changement de société, dans laquelle les données appartiennent à leurs utilisateurs. Mais d’autre part une cascade de tragédies personnelles. Comme la pertes des clés privées ou l’envoie de fonds aux mauvaises adresses, qui entraineront des pertes de capital pour certains.

The Family à la sauce Web 3.0 ?

Que l’on aime ou que l’on déteste l’écosystème The Family, l’accélérateur de startups a marqué le paysage français de la meilleure des manières en créant des licornes et en formant beaucoup de personnes à l’entreprenariat. Cependant, The Family ne semble pas encore avoir entamé le virage crypto

Tandis que Oussama Ammar commence à se pencher sur le sujet de l’investissement dans des entreprises crypto par l’intermédiaire d’un incubateur :

Tweet de Oussama Ammar annonçant qu'il rejoint Le Crypto Fellowship
Tweet de Oussama Ammar annonçant qu’il rejoint Le Crypto Fellowship

« Nous y voilà! Je rejoins @lecryptofellow en tant que partenaire et mentor. Je suis fier de ce que nous construisons en Europe et je voulais vous le rendre: postulez pour la prochaine cohorte LCF et tentez votre chance d’être encadré par moi 🤝 »

Tweet de Oussama Ammar

Oussama Ammar rejoint donc, en tant que partenaire et mentor, le programme d’incubation de startups crypto “Le Crypto Fellowship”. Qui est le résultat de l’association entre le fonds d’investissement en seed (capital d’amorçage) français Frst et le fonds européen Fabric Ventures

Le but est de permettre aux entrepreneurs européens de se lancer dans l’aventure du web 3.0. afin, qu’ils puissent développer des compétences, qui feront peut-être les licornes de demain.

Après avoir accompagné 10 entrepreneurs sur 350 candidatures. Le Crypto Fellowship réitère l’opération et augmente le nombre de potentiels reçus au sein de cet incubateur, qui d’après leur site internet se verront attribuer une enveloppe de 100.000€ pour : « vivre, apprendre et expérimenter pendant 1 an ».. De plus, il ne serait pas nécessaire d’avoir d’idées de business ou de business plan dès le départ. 

Bien que des compétences ou une appétence en programmation soient recommandées. Aucune expérience professionnelle dans le Web3 n’est requise

Le deal de Le Crypto Fellowship serait qu’une fois l’entreprise créée, l’incubateur obtiendra 7% de l’entreprise, puis pourront investir 700.000€ supplémentaires en contrepartie d’une montée au capital de 13% soit 20% de l’entreprise détenue par Le Crypto Fellowship.

L’enveloppe de 100.000 € comprend :

  • 50.000€ de salaire (soit 71.000€ TTC)
  • 29.000€ qui permettront de couvrir les dépenses en ordinateur, avocats et frais du réseau Ethereum
Les entrepreneurs seront rémunérés pour développer leurs compétences dans le Web3
Les entrepreneurs seront rémunérés pour développer leurs compétences dans le Web3, source: site officiel de LeCryptoFelloShip

Les inscriptions sont déjà ouvertes et il est possible de s’inscrire à cette adresse. La sélection des entrepreneurs devrait débuter en Mars 2022.

L’histoire va t’elle donc se répéter à nouveau ? C’est tout ce que l’on souhaite pour l’écosystème crypto et Oussama Ammar qui, au travers de ce nouvel incubateur pour startups crypto, pourront créer de futures licornes et faire de l’Europe l’une des régions les plus en vues de l’écosystème crypto.

Peur de succomber au FOMO ? Commencez par vous assurer d’évoluer dans un environnement sécurisant, et qui vous permettra d’organiser une stratégie d’investissement solide : Inscrivez-vous sans attendre sur la plateforme d’exchange crypto de référence FTX et bénéficiez d’une réduction à vie sur vos frais de trading (lien affilié, voir conditions sur site officiel).

Grégory De Wageneer

Mon parcours est assez classique. J'ai décidé de miner, puis d'acheter des bitcoins dans une optique de spéculation après une expérience entrepreneuriale. Mais plus mes recherches sur Bitcoin s'intensifiaient et plus mon intérêt pour lui grandissait. J'ai fini par comprendre, que la blockchain est à la monnaie et la finance ce qu'Internet est devenu aux moyens de communication : une évidence.

Recevez un condensé d'information chaque jour