20 Minutes lance 20 Mint – Le gratuit de référence met les NFT et le Web3 sous presse

Lettres d’imprimerie – Les journaux rythment nos vies depuis des siècles. Ils ont su évoluer avec le temps et s’adapter aux nouvelles technologies. Journaux papiers pour les uns, numériques pour les autres, gratuits ou payants, en bref : tous ont su se développer selon un format connu. Le Web 3 bouscule cet ordre établi avec une nouvelle technologie : celle de la blockchain. Forte d’un développement dynamique, désormais inarrêtable, elle se développe sans crier gare, emportant avec elle l’Internet de demain.

Le journal 20 Minutes, conscient de cette course qui en laisse certains sur le bas-côté, souhaite prendre part à l’information et à l’actualité blockchain et créer un nouveau média. NFT, cryptomonnaies, Bitcoin, Ethereum, métavers : ces mots presque poétiques pour les initiés, barbares et abscons pour les autres, partiront bientôt dans nos villes à la conquête de nos concitoyens grâce à 20 Mint.

20 Mint : écrire la blockchain et le Web 3.0

La position éditoriale de 20 Mint est clairement annoncée : informer, susciter l’intérêt, puis si possible l’adhésion des lecteurs autour de ce sujet qui demeure encore trop hermétique. Largement privé de tout débat public et pourtant bien présent en France, le monde de la blockchain doit rayonner davantage. 20 Mint entend bien participer à ce rayonnement en se consacrant à l’éducation et à l’information du grand public. L’objectif ? Participer à la transition de notre société vers le Web 3.0.

Aussi, 20 Mint chamboule l’ordre établi par une cryptosphère peut-être parfois un peu trop timide face au grand public. Ainsi le nouveau média propose-t-il d’amener la blockchain à nos concitoyens.

« Nous croyons que nous serons tous, dans nos vies personnelles et professionnelles, touchés par les innovations associées à ces technologies. Que des pans entiers du droit devront s’adapter à ces bouleversements. Que chacun doit pouvoir s’exprimer sur la question et qu’il n y a qu’une seule manière de faire naître ce débat public : en donnant à nos concitoyens suffisamment d’informations pour qu’il se fassent leur opinion»

Laurent Bainier, rédacteur en chef à 20 Minutes, à l’initiative du projet 20 Mint.

Capsule Corp Labs en tête d’impression, CoinHouse en support papier

Dans son projet, 20 Mint n’est pas seul. Il s’entoure de CoinHouse, plateforme de trading de cryptomonnaies française.

Tweet de la plateforme de trading de cryptomonnaies Coinhouse proposant 10 places dans la whitelist pour acheter un NFT en avant-première.
Tweet de Coinhouse – Source : Twitter

Côté artistique, quoi de mieux en guise de NFT pour un journal qu’une machine à écrire ? Capsule Corp Labs, studio français de design NFT et partenaire de choix, dessine ces 20 Mint Typewritter NFT. Encre invisible de 20 Mint, colonne vertébrale du magazine, ils permettront de le financer, mais surtout de le co-diriger.

Au nombre de 999, le mint, c’est-à-dire le fait de créer, de frapper le NFT sera disponible au printemps sur la blockchain Ethereum. Chaque NFT possède un algorithme, un code qui lui est propre et qui offre à la machine à écrire une fonction unique. La Mintlist vous permettra, si vous le souhaitez, d’avoir votre NFT en avant-première (inscriptions par jeu sur les réseaux sociaux).

NFT 20 Mint Typewritter – Source : Twitter

NFT 20 Mint : le rédacteur en chef, c’est vous

Une fois frappés, crées, ces NFT machines à écrire, seront inscrits à l’encre indélébile sur la blockchain. Authentique et non fongible (Non Fungible Token) l’heureux propriétaire pourra siéger au comité éditorial virtuel du journal.

En effet, en devenant propriétaire d’un NFT (Mintor) vous aurez accès dans le discord du projet à un canal réservé. Il vous permettra de participer au cœur de la rédaction de 20 Mint. Ce faisant, l’écriture n’est pas automatique, mais collaborative. À la manière d’un vote de gouvernance, vous pourrez prendre part à la vie du journal.

Numéros spéciaux, interviews de personnalités du Web 3, portraits, actualités : ces machines à écrire virtuelles offrent une plume belle, et bien réelle. Page après page, bloc de mots après bloc de mots, il sera possible à long terme d’envisager le journal à la manière d’une DAO : décentralisé et autonome.

La démarche de 20 Mint est remarquable et inédite en France alors que l’adoption du Web 3 par le grand public est encore balbutiante. L’utilisation du site, de l’application puis à long terme l’émergence d’une version papier gratuite d’un journal exclusivement Web 3.0 séduit. 20 Mint jette l’ancre et s’installe dans la communauté crypto pour vous permettre d’écrire sur la blockchain : le journal attend d’ailleurs impatiemment ses « 999 mécascriptophiles qui s’ignorent ».

Magali

Issue d’une formation littéraire en classe préparatoire puis universitaire, je suis passionnée par l’univers de la blockchain depuis 2017. L’univers des NFT, play to earn et du metaverse m’ont happée; je suis devenue en 2019 Axie enthousiaste. De fil en aiguille, j’ai tissé mes connaissances pour n’être plus que crypto-enthousiaste.

Recevez un condensé d'information chaque jour