BTU Protocol : vers la fin du “booking-monopoly” ?

Trading du CoinTrading du Coin

Depuis maintenant bien des années, la réservation de biens et services, est devenue chose courante dans notre quotidien. Des plateformes telles que Booking, Trivago, ou encore Airbnb se sont établies comme principales actrices dans ce secteur, où elles occupent des positions de monopoles. Nous voilà aujourd’hui dans un environnement malsain, où ces groupes, jouissant du manque d’alternatives disponibles, appliquent des frais de plus en en plus abusifs à leurs utilisateurs, mais aussi aux sociétés offrant les services convoités.

C’est là, que le potentiel de la blockchain s’illustre de nouveau, et que BTU Protocol intervient, nous offrant une solution palliant à cette situation embêtante. En effet l’équipe de BTU Protocol, compte rendre justice au marché et à ses utilisateurs, en déployant une solution décentralisée, facile à adopter, et redistribuant la valeur aux acteurs les plus impliqués.

Le problème : le monopole des plateformes de réservation

La promesse d’un Internet donnant le choix à ses utilisateurs a failli, et à l’image du monde actuel, informations & ressources se sont retrouvées contrôlées par un cercle réduit d’acteurs, s’octroyant ainsi les droits les plus excessifs.

L’industrie de la réservation n’échappe pas à ce phénomène, la vaste majorité des hôtels, voitures de location ou encore spécialistes sont répertoriés et disponibles sur les grandes plateformes. A défaut d’avoir le choix, il est très difficile d’avoir une portée comparable à celle des sites d’envergure, ces derniers générant ainsi bien plus de profits que les distributeurs de services qu’ils référencent.

Avec l’émergence des grands comparateurs de prix, et des utilisateurs en quête de facilité, l’habitude de passer par des des plateformes centralisées s’est démocratisée, donnant alors un poids important à celles-ci, dépassant celui des fournisseurs de services à l’origine. Fortes de leur “indispensabilité“, ces plateformes ont revu leur rendement à la hausse, appliquant des commissions de plus en plus prohibitives, sans pour autant récompenser leurs utilisateurs.

La contrainte motivant cette situation, acheteurs comme fournisseurs de services se retrouvent dans cette précarité, où tout deux payent plus que raison, pour parvenir à leurs fins.

Néanmoins, une solution décentralisée pourrait ébranler ces monopoles, c’est tout justement le projet de Vidal Chriqui et Hervé Hababou. Mais qu’est-donc BTU ?

La solution : BTU Protocol pour décentraliser la réservation en ligne

Voyons les choses sous un angle “protocolaire”.

Le Système BTU, c’est une solution universelle et polyvalente, pour remédier aux limites d’un marché de monopole pesant plus de 5 000 milliards d’euros.

Il s’agit d’un ensemble d’outils, donnant la possibilité aux bookers/plateformes de bookings de déployer leurs disponibilités, mais aussi aux potentiels clients de les consulter gratuitement et librement (Transparent).

C’est une architecture haute-performance, peu onéreuse à déployer, qui va permettre à n’importe quel acteur, aussi bien particulier néophyte, que développeur enthousiaste, de mettre en place sa plateforme de réservations. En effet la Team 808 prévoit de distribuer et mettre à jour des kits disruptifs de développement, dont l’optimisation régulière permettrait une mise en place simplifiée du système BTU chez l’utilisateur. Cette facilité d’accès encourageant donc, l’introduction de plus d’offres sur ce marché, et ainsi soutenant la compétitivité de celui-ci (prix plus intéressants).

L’infrastructure bénéficiera à toutes les parties, récompensant les utilisateurs pour leur fidélité, mais aussi les promoteurs de services (influenceurs / marketers). BTU permettra aussi de sanctionner les utilisateurs ne consommant pas leurs réservations, incitant ainsi au meilleur comportement, les consommateurs.

Ce protocole s’appuie sur des “smartcontractsREP (ERC-808), permettant l’ajout et la suppression de disponibilités, mais aussi la consultation et la modification du statut d’une réservation.

L’ensemble du protocole est principalement basé sur la blockchain Ethereum, avec l’implémentation du standard ERC-808, pour le processus de réservation, et du jeton BTU, qui est un ERC-20 .

Toutefois, certaines étapes seront amenées à être réalisées “off-chain“, comme la publication de disponibilités. Cependant, à des stades de développement plus avancés du BTU Protocol, il est possible de projeter la réalisation de l’intégralité des opérations “on-chain“.

Le jeton BTU

Afin de fonctionner, le modèle de données et l’infrastructure d’échanges/réservations, opèrent grâce au standard ERC-808, se basent sur un token ERC-20 : le BTU pour Booking Token Unit (Le standard étant à distinguer du jeton).

Ce token permettra la réalisation des dépôts de garantie, nécessaires dans le cadre des réservations, et incitant les utilisateurs à honorer leurs réservations, au risque de perdre cette avance. De la sorte, le token encouragera un comportement plus considéré, et préservera les bookers et distributeurs de services, d’éventuelles pertes.
Le BTU, sera également l’unité de rétribution des utilisateurs du protocole, cela encourageant ainsi la consommation de ressources par le biais de l’infrastructure BTU et donc les développeurs à créer des services de réservation avec le protocole.

Une vente publique dès le 27 Juin

La Prévente est ouverte depuis Avril 2018, et est toujours en cours. 50 000 000 BTU vont être mis à disposition via cette vente, conforme aux standards légaux français (KYC & AML) .
Dès la prochaine phase de distribution publique, prenant place le 27 Juin, il sera possible d’acheter des tokens à hauteur de 1 ETH, rendant ainsi l’accès au jeton plus accessible aux particuliers possédant des crypto-monnaies.

Pour un total de 100 000 000 de jetons :

  • 50 % seront destinés à la vente.
  • 10 % seront destinés aux récompenses.
  • 20 % seront réservés à la société (bloqués 2 ans)
  • 20 % seront destinés aux créateurs (bloqués 1 an)

Notons que ERC-808 Labs, prévoit d’utiliser une partie de ses revenus, dans la promotion du système et la simplification des kits de développement, vitaux à la mise en place du service. Il n’y aura pas plus de 100 000 000 BTU, en circulation, ce qui confère une nature déflationniste à cet actif.

808 Labs et perspectives

Basée dans la ville de Paris, l’équipe de 808 Labs implique une vingtaine de membres, dont plusieurs spécialistes blockchain et de nombreux ambassadeurs dans tout domaine.

Vidal Chriqui côté droit et son associé Hervé Hababou sur la gauche.

A la tête de cette organisation nous retrouvons Vidal Chriqui, diplômé de l’école des mines de Paris, ainsi que Hervé Hababou, entrepreneur et ingénieur informatique. Tous deux, partageant de notables  antécédents dans le milieu de l’informatique.

BTU Protocol lancé, la team 808 n’est point pauvre en ambitions pour les mois à venir !

Au travers de mises à jour “stellaires”, le groupe prévoit de poursuivre l’optimisation de ses kits de développement sous différents langages, afin de faciliter le déploiement du système. S’ajoutent à l’agenda, d’autres atouts, comme l’intégration d’un futur système de réputation ou encore le lancement d’un modèle d’application décentralisée (DApp) pouvant être personnalisé aux effets de n’importe quelle industrie . L’ensemble de ces avancées soutenant clairement l’objectif de démocratisation du service, souhaité par l’entreprise française.

Mon dernier mot

Les têtes de projets n’en sont pas à leur première entreprise digitale, et l’on peut difficilement remettre en doute la légitimité et le sérieux de BTU Protocol.

Leur approche disruptive du marché du booking est sans aucun doute des plus innovantes à mettre en oeuvre. Par principe, je suis fort enclin à valider ce projet à la visée très louable. Néanmoins, il ne faut pas oublier la dure réalité du marché, saturé et difficile à pénétrer, malgré la nature du produit. En effet, la concurrence établie ne cédera pas sans résistance et d’autres startups offrant un service comparable sont susceptibles d’émerger. Agissez avec mesure, et considération.

Si vous désirez vous renseigner un peu plus sur le projet, voici une présentation vidéo de Vidal Chriqui, introduisant le projet d’une manière concise et accessible, le lien de leur whitepaper, ainsi que la page vous permettant de vous inscrire sur la Whitelist* pour enregistrer vos données pour le KYC de participer à la vente publique !


Attention : Le lien marqué d’un astérisque est un lien affilié. Nous parlons de ce projet car nous le trouvons intéressant et suffisamment légitime. Cependant, vous devez faire vos propres recherches avant toute acquisition de token et assumer l’entière responsabilité de vos décisions. Les scams sont nombreux et nous vous conseillons fortement de mener une enquête sur l’équipe et la faisabilité du projet. Cet article ne peut en aucun cas être considéré comme un conseil en investissement.

 

PARTAGER
Le Journal du Coin
Le Journal du Coin, premier média d’actualités francophone au sujet des cryptomonnaies, de Bitcoin et des protocoles blockchain.

3 Commentaires

  1. J’ai assisté à une de leur réunion, et je n’ai pas été emballé par la vitalité autour de ce projet. Le plus inquiétant, leur plan d’action concernant le côté communication me parait léger voir même très léger… Encore hier, un ami y a injecté 15 000euros, mais moi perso je n’y vais pas. Ils auront du mal à bouger les mastodontes. En interne, le plan serait justement de se faire racheter par ces mastodontes (EXPEDIA, BOOKING). A bon entendeur….

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.