Wikileaks appelle au boycott de Coinbase

Wikileaks, l’organisme fondé par Julian Assange, a récemment appelé au boycott de Coinbase. Cet appel intervient après que l’entreprise ait bloqué l’utilisation de son processeur de paiements en cryptomonnaies pour la boutique officielle de Wikileaks.

Depuis longtemps, il est possible d’offrir des dons en crypto – ou d’acheter diverses marchandises – à Wikileaks. Dans une récente évolution, l’entreprise californienne Coinbase, proposant entre autres une solution de paiement en cryptomonnaies, a suspendu le compte de la boutique en ligne de WikiLeaks, sans plus de précisions que cela.

« WikiLeaks appellera, la semaine prochaine, à un boycott global de Coinbase en tant que mauvais membre de la communauté crypto. Coinbase, un grand processeur Bitcoin basé en Californie, répondant à une influence non identifiée, a bloqué l’inoffensif WikiLeaksShop, dans une décision approuvée par la direction. »

Andreas Antonopoulos a commenté la situation : pour lui, il reste des solutions pour WikiLeaks, et cette initiative de la part de Coinbase est surtout révélatrice de la façon dont on doit considérer la société, à savoir comme une banque.

« La boucle est bouclée. L’intérêt porté au Bitcoin a commencé pour beaucoup de personnes lorsque WikiLeaks s’est retrouvé sous un embargo extrajudiciaire de la part de Visa, MasterCard, Paypal et des banques. Maintenant, Coinbase a répété l’histoire. Oops. »

« C’est purement symbolique, pas comme lors du premier embargo. Partant de là, ils ont beaucoup d’options. Mais ce symbolisme est un rappel poignant de ce que « centralisation » et « réglementation bancaire » signifient. »

Antonopoulos fait ici référence au blocus financier levé en 2011, qui avait poussé WikiLeaks a accepter les paiements en cryptomonnaies, faute de pouvoir le faire en monnaie fiat.

« Bien que je sois déçu que Coinbase clôture l’accès à WikiLeaks, je ne leur en veux pas, et je ne propose pas de boycott. Coinbase est la banque la plus pro-bitcoin qu’il y ait. Une fois que vous acceptez qu’il s’agit d’une banque, c’est plus simple à comprendre. »

Aucune déclaration officielle n’a encore était faite de la part de Coinbase.

Sources : News.Bitcoin || image from Shutterstock.com

Julien C.

Tombé dans le domaine des cryptomonnaies durant l’été 2017, je m’intéresse particulièrement aux projets novateurs et aux relations dans la communauté. Chasseur de scam à mes heures perdues, vous pouvez me retrouver tous les matins dans notre newsletter !

Commentaires

3 responses à “Wikileaks appelle au boycott de Coinbase


The Hobbit
Coinbase se protège peut-être des liens entre Wikileaks et des hackers russes .... Pas improbable que l'enquête de Mueller .... montre des signes entre les russes & Wikileaks sur les leaks des mails de Clinton ... Il se peut que Coinbase ne fasse que de se protéger ... pour ne pas à avoir à se battre contre des éventuelles poursuites judiciaires sur des "money laundering".
Répondre · Il y a 4 ans

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.


Recevez un condensé d'information chaque jour