Bataille judiciaire pour 446 millions de $ – Voyager ne remboursera pas Alameda

Voyager dit non Alameda, société de sœur de FTX, tente tant bien que mal de récupérer les fonds perdus pendant sa chute – nous parlons de 65 milliards de dollars qui auraient été passés sous silence par Sam Bankman-Fried. Cependant, l’entreprise doit faire face à quelques obstacles. Après que ses liquidateurs aient perdu des millions de dollars sur les marchés crypto récemment, la société doit maintenant faire face au refus de Voyager de rembourser un prêt de 446 millions de dollars.

Alameda et Voyager : une histoire d’amour qui finit mal

Rappelons-nous les faits ! En 2020, Alameda Research a investi 446 millions de dollars dans la plateforme de trading de cryptomonnaies Voyager. Alors en plein marché haussier, les entreprises filaient le parfait amour.

Toutefois, l’année 2022 est arrivée. Les chutes des écosystèmes Terra, Celsius ou encore FTX au mois de novembre ont entaché les deux sociétés. Dans un premier temps, Voyager s’est retrouvée le genou à terre. Elle a cependant failli être sauvée par l’empire FTX-Alameda à l’époque. Puis vint le tour d’Alameda, mise à terre par la gestion déplorable de Sam Bankman-Fried maintenant accusé de fraude.

Voyager refuse de rembourser un prêt de 446 millions de dollars à Alameda
Voyager et Alameda : le désaccord parfait

>> Envie de diversifier votre portefeuille ? Inscrivez-vous sur Trade Republic et recevez 20 € (sous condition de dépôt de 2000€) pour passer à l’action (lien commercial) <<

Voyager : un refus de rembourser Alameda justifié ?

Manque de transparence, déclarations mensongères sont alors autant de préjudices mis sur le tapis par Voyager pour refuser ce remboursement. En effet, comme nous le rapporte CoinDesk ce matin, les créanciers de Voyager ont rejeté la demande d’Alameda, car ils estiment que la société n’a pas suffisamment prouvé que les fonds investis provenaient de sources légitimes.

Encouragés par les découvertes de John Ray III, nouveau CEO de FTX, les créanciers dénoncent une conduite « inéquitable et frauduleuse ». Ils demandent en outre un soutien au tribunal compétent afin de :

« (…) réorganiser les priorités des intérêts des créanciers et placer tout ou partie de la créance d’un fautif dans un statut inférieur afin d’obtenir un résultat juste ».

Avis d’audience d’objection des débiteurs aux preuves de réclamations d’Alameda Ventures – Source : Tribunal du district Sud de New York

Cette bataille judiciaire s’ajoute aux nombreuses autres qui entourent FTX et Alameda Research, polarisant de nombreux acteurs de l’écosystème. D’un côté, nous avons Sam Bankman-Fried ancien CEO de FTX – dont les conditions de libertés menaces d’être modifiées – et de l’autre, Caroline Ellison, ancienne CEO d’Alameda Research, qui coopère avec les autorités en attendant le procès de SBF en octobre 2023.

Vous cherchez une plateforme pour vous exposer sur le marché des actions et celui des cryptomonnaies ? Inscrivez-vous dès aujourd’hui sur Trade Republic. Vous recevrez un bonus de 20€ (sous condition de dépôt de 2000€) pour passer à l’action (lien commercial). 

Magali

De simple lectrice en 2017 à rédactrice depuis janvier 2022, j'allie maintenant l'écriture à mes connaissances à travers mes articles pour Le Journal du Coin. Mon seul but est celui de vous informer sur l'univers de demain : celui de la blockchain, des cryptomonnaies, des NFT et du metaverse. Persuadée que Bitcoin est une révolution, j'entends participer à la vulgarisation de notre écosystème.

Recevez un condensé d'information chaque jour