Voyager presse le pas pour son rachat par FTX

Conditions générales de vente – Après une série de rebondissements et une sacrée partie de poker menteur, Voyager a finalement accepté l’offre de FTX pour son rachat. On attendait maintenant d’en savoir un peu plus sur les termes de cet accord et sur ses conséquences pour les utilisateurs. L’avocat de Voyager vient de lever le voile sur quelques détails. Explications.

L’appétit insatiable de Sam Pacman-Fried

Après un processus d’enchères qui aura duré quelques semaines, c’est finalement FTX qui a remporté la mise avec une offre à 1,4 milliard de dollars. Dans le détail, il s’agit en fait de 1,3 milliard plus 111 millions en « valeur supplémentaire ». Cette somme comprend notamment 51 millions en paiement « cash » et 20 millions en « complément de performance » – earn out.

Mais la négociation aurait pu échouer ! En effet, FTX avait proposé au départ une offre qualifiée de trop « basse » par Voyager qui reprochait en plus à son potentiel repreneur de trop communiquer dans la presse, violant ainsi la close de confidentialité inhérente à ce type de dossier. Finalement, les responsables de Voyager se réjouissent de l’accord final qui « apporte beaucoup plus de valeur aux biens des débiteurs que l’offre initiale ».

FTX est décidément insatiable ! Sam Bankman-Fried vient de payer 1,4 milliard pour faire l'acquisition de Voyager après quelques mois de négociation. Infos à suivre dans l'article...
FTX met 1,4 milliards sur la table pour acquérir Voyager

>> La sécurité c’est la base ! Pour conserver vos cryptos près de vous, faites confiance à Ledger (lien commercial) <<

Cryptos et compte client : on en sait un peu plus sur les modalités du rachat

Et les clients dans tout ça ? Ils n’ont pas été oubliés par les avocats de la société de Jersey City. Dans la proposition d’ordonnance déposée auprès du juge Michael Wiles – du tribunal des faillites du district sud de New York – il est question des modalités de retrait des actifs des anciens clients de Voyager. Pour eux, plusieurs solutions :

  • ils sont aussi clients de FTX et pourront récupérer leurs cryptos via la plateforme
  • si les tokens en question ne sont pas pris en compte sur FTX, ce sera de l’argent à la place
  • dans le cas où ils ne souhaitent pas ouvrir de compte FTX, Voyager s’occupera de la distribution. Mais sous quelle forme ? Crypto ou dollars ? À ce jour, pas d’information précise à ce sujet.

Une audience est prévue le 19 octobre pour finaliser les derniers détails de l’opération, mais les avocats de Voyager précisent :

« Nous avons l’intention de fournir aux créanciers et aux clients toutes les informations dont ils ont besoin pour comprendre comment les distributions seront effectuées et à quel montant. »

La procédure semble définitivement en bonne voie pour un règlement dans les semaines qui viennent. Toutes les informations seront bien sûr à retrouver dans nos colonnes. Après le cas Voyager, FTX et Sam Bankman-Fried, son CEO, pourront plus facilement se concentrer sur le rachat de Twitter. À moins que tout ceci ne soit une énième rumeur dont Wall Street raffole !

Les catastrophes et les hacks, ça n’arrive pas qu’aux autres !. Il vaut mieux ne jamais confier la sécurité de vos cryptomonnaies à un tiers. Pour dormir l’esprit tranquille, équipez-vous d’un wallet hardware sécurisé Ledger, il y en a pour toutes les bourses. Votre sécurité n’a pas de prix (lien commercial).

Ben Canton

Prof à la ville comme à la scène, vulgariser et expliquer c'est mon quotidien. Crypto-agnostique pratiquant, je cherche la lumière dans les ténèbres des internets en essayant d'éviter les querelles de chapelles ! En attendant la révélation, j'achète du Bitcoin pour mes enfants et je m'enthousiasme pour les projets à destination du grand public.

Recevez un condensé d'information chaque jour