Qui est John Ray III, le nouveau PDG de FTX payé 1 300 $ l’heure ?

Qui est le nouveau PDG de FTX ? – La question peut, en effet, se poser depuis que Sam Bankman-Fried a signé le 11 novembre 2021 une déclaration de faillite selon le chapitre 11 auprès du législateur américain. Cette loi particulière permet à une entreprise de continuer de fonctionner malgré l’enquête judiciaire en cours. Cependant, elle met à la tête de l’entreprise en détresse un nouveau débiteur, PDG, mandaté par la justice américaine. Il aura pour objectif premier de rembourser les consommateurs lésés. Dans notre affaire, c’est John Ray III qui récupère les ruines de l’empire FTX.

John Ray III : d’Enron à FTX

Il ne s’agit pas là de vous dresser une biographie de John Ray III. Toutefois, quelques indications sur son parcours peuvent être intéressantes. Célèbre pour avoir mené d’une main de fer la liquidation de l’entreprise Enron, scandale judiciaire, qui avant l’affaire FTX était une des plus grosses arnaques de ce nouveau siècle, la réputation de John Ray III n’est plus à faire.

D’après les différents médias US que nous avons épluchés, cette expérience dans la banqueroute Enron, société capitalisée à la bourse US et qui utilisait de multiples sociétés écran pour cacher son déficit, a fait de John Ray III un homme de premier choix pour le régulateur américain. Discret, expert chevronné, ces différentes interventions ont déjà révélé l’ampleur inédite des dégâts causés par la chute de FTX évoqués lors de la première audience au tribunal des faillites du Delaware.

>> Pour vos achats crypto, inscrivez-vous sur la plateforme AscendEX, 10 000 sats de bitcoin offerts (lien commercial) <<

Le nouveau PDG de FTX payé 1 300 $ l’heure

Dans les différents dossiers judiciaires déposés fin de semaine dernière auprès des tribunaux américains, celui de la restructuration d’entreprises confirme que l’expertise de John Ray vaut 1 300 $ l’heure. Nos confrères de CoinDesk nous apprennent même que certains cadres sont payés eux 975 $ l’heure. Certains administrateurs, quant à eux, seraient payés 50 000 $ par mois en plus des dépenses courantes à leur fonction.

Pourquoi une telle somme ? Les différents porte-parole et conseillers de faillite semblent avoir confirmé qu’il était essentiel de diriger FTX même pendant cette faillite. L’entreprise pour fonctionner, même à bas régime, doit payer ses contributeurs.

Il faut, par ailleurs, envisager la valeur potentielle de FTX une fois que l’affaire sera résolue. Il ne faut donc pas que tout le personnel quitte le navire. Dans ce sens, les sources de CoinDesk expliquent ainsi qu’il est d’ailleurs essentiel de débloquer des fonds pour les entreprises sous-traitantes également afin qu’elles protègent ce qu’il reste de l’empire SBF. Cela peut même inclure l’entretien du parc immobilier de la société estimé à 121 millions de dollars.

John Ray III, le bras droit de la régulation dans l’affaire FTX

Au-delà de cette paye affichée publiquement et qui a pu faire jaser la communauté crypto et agacer certaines victimes FTX, John Ray III est également connu pour être le bras droit de la régulation dans notre affaire. Ainsi, dans une coopération assumée et annoncée par ses avocats, John Ray III évalue les demandes des différents législateurs US (Congrès, Sénat …) qui souhaitent l’entendre dans cette affaire. Il devra se présenter au Congrès et au Sénat pour répondre à leurs questions.

Ouvertement exaspéré par l’attitude de SBF, James Bromley, avocat chez Sullivan and Cromwell and Co et coconseiller dans l’affaire FTX affirme :

« Nous sommes également en communication constante avec le ministère américain de la Justice (…)et en communication constante avec la SEC et la CFTC»

Le procès FTX commence à peine au Delaware. Nous commençons seulement à dessiner les contours de la personnalité du gestionnaire de faillite de FTX. Connu pour être plutôt discret, ce point de caractère déteint avec les dernières annonces de Sam Bankman Fried qui confirmait cette semaine participer à une interview avec le New York Times alors que paradoxalement – pour le moment – le développeur de Tornado Cash est toujours sous les verrous.

La volatilité des marchés cryptos vous effraie ? Vous voulez revenir aux sources de la blockchain ? Inscrivez-vous sur AscendEX, car en accomplissant de très simples tâches quotidiennes, vous allez recevoir des satoshis issus du minage directement sur votre wallet. Et pour bien commencer, 10 000 Satoshis (SATs) en bonus d’inscription grâce à notre lien (lien commercial)

Magali

De simple lectrice en 2017 à rédactrice depuis janvier 2022, j'allie maintenant l'écriture à mes connaissances à travers mes articles pour Le Journal du Coin. Mon seul but est celui de vous informer sur l'univers de demain : celui de la blockchain, des cryptomonnaies, des NFT et du metaverse. Persuadée que Bitcoin est une révolution, j'entends participer à la vulgarisation de notre écosystème.

Recevez un condensé d'information chaque jour