Le géant du Bitcoin FTX veut la citoyenneté européenne

Aux normes FTX Europe renforce sa présence sur les marchés européens, en obtenant un nouveau sésame réglementaire des autorités chypriotes.

FTX Europe obtient une licence MIFID II

La conquête règlementaire se poursuit. Selon un communiqué du 15 septembre dernier, FTX Europe a obtenu le feu vert de la Commission des valeurs mobilières de Chypre (CySEC), pour opérer en en tant qu’entreprise d’investissement chypriote (CIF) dans l’Espace économique européen.

Le siège social de la branche européenne de FTX est implanté en Suisse, avec une filiale à Chypre. FTX Europe peut désormais proposer ses services aux pays de l’Union européenne, à l’Islande, au Liechtenstein, à la Norvège, sous une licence MiFID II.

En d’autres termes, l’entreprise peut désormais desservir l’espace économique européen en toute légalité, mais elle doit obligatoirement respecter les normes qui sont inclues dans la directive MiFID II de l’Union européenne.

FTX Europe opère sous les règles strictes de l'Union européenne.

Ces dispositions réglementaires visent à offrir une sécurité accrue aux utilisateurs des plateformes de trading. Dans ce cadre, FTX Europe doit notamment faire preuve d’un minimum de transparence dans ses activités commerciales.

>> Vous cherchez une plateforme crypto dûment régulée ? Inscrivez-vous sur Binance (lien commercial) <<

Chypre : un climat réglementaire favorable aux entreprises cryptos

Après avoir lancé sa division européenne en mars de cette année, FTX franchit ainsi une autre étape majeure par rapport à son « objectif de devenir l’une des bourses les plus réglementées au monde », comme le souligne le PDG de l’entreprise, Sam Bankman-Fried, dans le communiqué.

Lors de l’annonce du lancement de FTX Europe, l’entreprise avait indiqué qu’elle avait déjà obtenu l’approbation de la Commission des valeurs mobilières de Chypre, mais cette victoire réglementaire concernait alors le nom de domaine ftx.com/eu, par le biais duquel la société pouvait proposer ses services au marché européen.

https://www.youtube.com/watch?v=XD5cZve43oY
Suivez la chaine YouTube du Journal du Coin pour plus de vidéos sur les cryptomonnaies

Les entreprises cryptos, qui veulent conquérir les marchés européens, continuent ainsi de se servir de Chypre, comme une porte d’entrée réglementaire à la région. Au mois d’août de cette année, Revolut avait obtenu le sésame des autorités chypriotes, qui lui permet d’opérer légalement dans l’Espace économique européen.

Cet hiver crypto a prouvé la solidité financière de FTX, qui a continué des projets d’expansion dans différents pays en plein marchés baissiers, tout en jouant au super-héros pour sauver les entreprises du secteur, victimes des ours.

En France, au moins les choses sont claires ! Enregistrement auprès de l’AMF, statut de PSAN, la plateforme de CZ est dans les clous. Courez vous inscrire sur Binance, LA référence absolue des exchanges cryptos (lien commercial).

Le Journal Du Coin

Un article de la rédaction. Le Journal du Coin, premier média d’actualités francophone sur la cryptomonnaie, Bitcoin, et les protocoles blockchain.

Recevez un condensé d'information chaque jour