Kraken : Jesse Powell répond aux accusations de TheBlock

Trading du CoinTrading du Coin

Les soupçons de “wash trading”, consistant à gonfler artificiellement les volumes d’échange de cryptos d’un exchange, apparaissent régulièrement dans le milieu, notamment avec KuCoin et OKEx récemment. Cette fois, des suspicions de “fake volume” se posent sur l’exchange Kraken.

The Block accuse Kraken de gonfler ses liquidités

La charge contre Kraken vient de traders institutionnels officiants sur la plateforme, qui de toute évidence, n’ont pas apprécié le service qui leur a été offert par l’exchange.

Dans un exemple reporté par The Block, un trader leur a montré un compte institutionnel qui aurait vu un de ses ordres exécutés à un prix bien en dessous de son ordre stop (stop loss) fixé sur Ethereum (ETH).

L’exécution en dessous d’un stop loss peut malheureusement se produire en trading lorsque le prix change fortement et brusquement, et que la liquidité n’est plus suffisante.

Le problème serait qu’ici, des mouvements à la vente de 10 000 ETH soit (soit un peu moins de 1,2 million de $ au moment des faits reprochés) aurait fait baisser le prix sur Kraken de 4% en l’espace de 24h, alors que le volume de liquidité était pourtant important, équivalent à 12 millions de $ d’ethers échangés.

Les traders mécontents ont déclaré qu’ils pensaient que la liquidité de Kraken ne correspondait à pas ce qui est rapporté par l’exchange, et qu’elle devait être en réalité bien inférieure. De plus, ils estiment que des mouvements de plus de 3% seraient symptomatiques d’algorithmes de bots de trading qui tenteraient de « chasser les stops » (une baisse subite des cours déclenchant les ordres stop).

Réponse musclée de Jesse Powell

Le cofondateur et CEO de Kraken, Jesse Powell, n’a pas tardé de répondre point par point à ces accusations, dénonçant des « déclarations inexactes (…) fausses et portant à confusion », directement sur le fil Twitter de l’article de The Block :

Parmi ses réponses, Jesse Powell a expliqué qu’à l’évidence Kraken ne vendait pas de données relatives aux positions de ses clients, et que ces pics de volumes n’étaient pas aussi rares que l’article le laissait sous-entendre. Et sur ce dernier point, il est vrai que la forte volatilité des cryptos entraîne régulièrement ce genre de pics (à la hausse ou à la baisse), et pas uniquement chez Kraken mais sur les exchanges en général.

Il explique pour finir que 10 000 ETH vendus en l’espace de 5 minutes pouvaient effectivement provoquer un manque de liquidité, mais que cela restait normal ou du moins concevable étant donné que cela représentait 10% du volume journalier total en l’espace de quelques minutes.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récent plus ancien Le plus populaire
Da Silva
Invité
Da Silva

C’est vrai que c’est pas malin de ce plaindre quand on vent 10 % du volume qutidien en 5 min !!! Et qu’on s’étonne qu’il y ai un décalage de cours !! 🙂 … Pauvre tit bonhomme , pas grand monde va le plaindre !