piratage

KuCoin : la plateforme d’échange accusée d’extorsion et de wash trading

Trading du CoinTrading du Coin

“Payes, ou meurs.” – Fin 2018, 16 tokens étaient délistés de KuCoin. Mais était-ce uniquement dû à des performances médiocres ? Il semblerait que KuCoin ait en fait littéralement essayé d’extorquer de l’argent aux altcoins concernés, pire, cette extorsion était destinée à gonfler artificiellement les volumes des devises. L’exchange affirme qu’il s’agit de faux compte d’employés, ou en tout cas d’employés agissant indépendamment. Rapide tour de l’affaire révélée par The Block.

De nombreux exchanges sont accusés de gonfler artificiellement leurs volumes. C’est déjà une pratique regrettable, mais il semblerait que quelqu’un chez KuCoin l’ait amenée au niveau supérieur, en ajoutant au wash-trading l’extorsion pure et simple.

En effet, selon The Block, ce sont au minimum 4 projets qui ont reçu un ultimatum de la part de KuCoin. La règle était simple : “payez (jusqu’à 180 000 $) pour gonfler votre volume, ou soyez délistés.”

Le cas Jibrel

The Block a eu l’occasion de s’entretenir avec le COO de Jibrel, l’un des projets concernés par cet ultimatum.

Une fois que le token (JNT) est arrivé parmi les 18 % des tokens les moins échangés, lui et son équipe ont été placés sous la gouverne d’un “Traitement spécial”. Il semblerait que cela fut également le cas pour d’autres entreprises, et c’est ainsi que Jibrel, Encrpgen, Publica et Unikrn ont été intimés de gonfler les volumes, “qu’importe la manière”.

“Nous avons reçu un email nous disant ” vous avez un moyen d’améliorer votre volume, sans quoi vous serez délistés. Ensuite, ils nous ont recommandé des faiseurs de marchés qui nous aideraient à atteindre les volumes journaliers minimums qu’ils ont fixés pour les projets. J’ai été sincèrement choqué par les demandes qu’ils m’ont faites.” Talal Tabbaa, COO de Jibrel

On aurait ainsi proposé à Tabbaa deux options de faiseur de marchés, parmi lesquels se trouve hftservicesltd.com, qui est affilié à KuCoin et s’occupe du “listing & marketing” de l’exchange.

“C’était en essentiellement pour faire du wash trading. J’en suis sur à 100%. Chaque fois qu’il y a une garantie sur le volume échangé vous pouvez être certains qu’il y a quelque chose qui ne va pas.” Talal Tabbaa, COO de Jibrel

Tabba aurait finalement refusé cette offre, et son token a été délisté.

Le cas Encrypgen

The Block s’est également entretenu avec le CEO d’Encrypgen, David Koespell.

Manifestement, celui-ci a connu le même scénario. KuCoin aurait contacté l’équipe par mail, et leur aurait proposé une “campagne de marketing extensive” à 90 000 $ (payables en bitcoins) afin de gonfler leurs volumes et ne pas être délisté.

Le mail envoyé par KuCoin à Encrypgen. Source

“Ils nous ont envoyé des message nous expliquant qu’on avait des problèmes avec notre volume, et nous demandant si nous étions intéressés par l’idée de payer pour animer le marché. Nous avons trouvé cela plutôt malhonnête. Ils en achètent en masse, puis revendent en masse au prix du marché, juste pour obtenir du volume.” David Koespel, CEO d’Encrypgen

Le cas Unikrn

Certains des concernés ont carrément adressé le problème en publique, comme c’est le cas pour Rahul Sood, CEO d’Unikrn.

“Aux exchanges qui nous veulent nous délister à moins qu’on ne booste nos volumes par tous les moyens : vous devriez êtres nommés. OKEX, KuCoin. Quelle façon idiote de faire croître son business.” Rahul Sood, CEO d’Unikrn

Interrogé par The Block, il a confirmé avoir été contacté par KuCoin, mais avoir refusé leur offre. Son token est malgré tout resté sur KuCoin.

“Ce qu’ils proposent, c’est une série de frais… En gros, des “frais pour falsifier votre volume”. On monte un business légal nous. On n’essaye pas de créer un marché pour notre token.” Rahul Sood, CEO d’Unikrn

La réponse de KuCoin

The Block a également contacté KuCoin, qui aurait déclaré être “à peu près certain” de n’avoir jamais proposé de services de market making. Pour eux, les mails suggérant autre chose proviennent au mieux d’adresses frauduleuses, au pire d’employés agissant indépendamment.

“Si ces mails proviennent vraiment d’un employé de KuCoin, nous prendrions évidemment des mesures pour nous occuper de ce genre de comportements qui entrent en contradiction totale avec la politique de notre entreprise.” Un représentant de KuCoin, interrogé par The Block

The Block précise tout de même que sur les 16 tokens qui ont été délistés en décembre 2018, tous n’ont pas été contactés par ces offres douteuses. Par exemple, BRD (anciennement Bread Wallet) ont déclaré qu’ils n’ont pas eu de discussion avec l’exchange après avoir été avertis qu’ils allaient être délistés. Cela dit, le CRO de BRD à déclaré qu’il “s’imaginait sans problèmes que cela pouvait se passer”.

OKEx ?

Comme on l’a vu plus haut avec Unikrn, ce problème pourrait être plus large qu’il n’y paraît à Hong Kong. En effet, OKEx – l’autre “grand” exchange d’Hong Kong – est également pointé du doigt par certains projets.

“OKEx nous à clairement demandé d’augmenter notre volume par tous les moyens possible ou d’être délistés. Vous vous demandez pourquoi la SEC refuse d’approuver des ETFs ? Désolé OKEx, mais on préfère se concentrer sur notre entreprise, pas la votre.” Rahul Sood, CEO d’Unikrn

Il semblerait cependant qu’Okex ait essayé d’être un peu plus discret, en proposant aux projets des “frais de trading” plutôt que des “campagnes marketing”. Selon les projets concernés, il s’agissait d’un euphémisme pour dire “wash trading”.

Si le wash-trading semble indissociable de la spéculation, on se demande tout de même si l’espace crypto n’est pas un peu trop porté sur la chose. Qui plus est, avoir des exchange servant de tiers parti est déjà un compromis lourd à porter, et si ces exchanges perdent toute neutralité… Quel intérêt représentent-ils ?

PARTAGER
Avatar
Tombé dans le domaine des cryptomonnaies durant l’été 2017, je m’intéresse particulièrement aux projets novateurs et aux relations dans la communauté. Chasseur de scam à mes heures perdues, vous pouvez me retrouver tous les matins dans notre newsletter !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici