Le drame Luna (Terra) fait une nouvelle victime : Algorand a perdu 35 millions

Effet domino ! – Décidément, cette année 2022 sera marquée par un nombre important d’exchanges crypto en grande souffrance. La chute spectaculaire et dramatique de l’écosystème Luna a provoqué un séisme dont les répercussions continuent de se faire sentir. Hodlnaut a énormément souffert de l’effondrement du stablecoin de Terra et passe de créancier à débiteur dans un mouvement de domino incontrôlable. La fondation Algorand se retrouve à son tour impactée par des dettes non remboursées qui plombent son bilan financier. On vous explique tout.

Hodlnaut est dans la tourmente à cause de Terra Luna…

Le schéma est malheureusement classique et ressemble à bien d’autres situations décrites depuis quelques mois. La plateforme asiatique Hodlnaut, fondée en 2019, avait placé de l’argent sur le protocole Anchor pour faire fructifier ses stablecoins UST. On parle de près de 300 millions de dollars d’investissement. Suite au crash, la société s’est retrouvée en grande difficulté et a finalement bloqué les retraits et les dépôts le 8 août. Puis, dans l’incapacité de rembourser ses dettes, elle a été placée sous gestion judiciaire par le Tribunal de Singapour le 30 août.

Le juge a nommé un administrateur judiciaire qui a succédé au CEO le temps de la procédure. Ceci devrait permettre, en théorie, de restructurer la dette et d’éviter une liquidation pure et simple des actifs. Et les deux personnes nommées pour mener à bien le redressement d’Hodlnaut se trouvent être Angela Ee et Aaron Loh qui, en plus de leurs activités professionnelles chez EY Corporate Advisors, font partie de la fondation Algorand.

La Fondation Algorand s'est retrouvée bien malgré elle avec un trou de 35 millions de dollars dans son bilan financier suite à l'exposition à Holdnaut. Retrouveront ils un jour leur argent ? Réponse à venir avec l'ouverture prochaine du procès.
La Fondation Algorand rassure sa communauté – Source : Twitter

…et entraine Algorand dans ses problèmes de liquidité

Et c’est ainsi qu’on revient sur Algorand, finalement impliqué par ricochets dans les placements infructueux de Hodlnaut. La fondation a fait état récemment d’un trou de 35 millions de dollars dans son bilan suite à un placement auprès de la société de Singapour. Dans un document rendu public le 9 septembre dernier, Algorand a fait la déclaration suivante :

« Il s’agissait de simples dépôts à terme dont le retrait est impossible suite au gel de la plateforme. Tout en rassurant les observateurs et les investisseurs, la Fondation tient à préciser qu’elle poursuivait tous les recours juridiques pour maximiser le recouvrement des actifs. Algorand est donc aux premières loges du procès qui devrait s’ouvrir très prochainement afin de régler les dettes et donc le futur de la plateforme Hodlnaut. »

La justice se retrouve de plus en plus impliquée dans des affaires concernant des entreprises crypto. Le manque de régulation effective du milieu entraine des utilisateurs, des dirigeants et même des institutions à se retourner vers elle en demandant des comptes. De Singapour à New York, les juges ont fort à faire pour tenter de mettre un peu d’ordre dans ce Far West numérique.

Ben Canton

Prof à la ville comme à la scène, vulgariser et expliquer c'est mon quotidien. Crypto-agnostique pratiquant, je cherche la lumière dans les ténèbres des internets en essayant d'éviter les querelles de chapelles ! En attendant la révélation, j'achète du Bitcoin pour mes enfants et je m'enthousiasme pour les projets à destination du grand public.

Recevez un condensé d'information chaque jour