Cryptopia : les liquidateurs de l’exchange détiennent 7,16 millions de dollars

Trading du CoinTrading du Coin
4.6
(15)

Après son piratage en janvier 2019, le défunt exchange néo-zélandais Cryptopia avait été forcé d’entrer en liquidation quelques mois plus tard. Ses liquidateurs viennent de faire une mise au point sur ce qu’il reste de la plateforme d’échange.

900 000 comptes clients emmêlés les uns aux autres

Le piratage de 16 millions de dollars de cryptomonnaies en début d’année 2019 avait porté un coup très dur à Cryptopia.

Même s’il avait été pendant un temps espéré que l’exchange reprenne ses activités grâce au feu vert donné par la police néo-zélandaise, cette réouverture n’a jamais été que très partielle, et la plateforme a dû définitivement fermer ses portes en mai 2019.

Ce mercredi 11 décembre, le cabinet conseil Grant Thornton, en charge de la liquidation de Cryptopia, a publié un rapport sur l’état actuel de la situation.

Outre le travail avec les autorités policières internationales pour identifier l’origine du piratage, les experts de Grant Thornton ont jusqu’ici dénombré 900 000 comptes clients sur l’ancien exchange.

La tâche s’annonce particulièrement ardue pour savoir quelles cryptos sont à qui :

« Les clients n’avaient pas de wallet individuel [sur Cryptopia] et il est impossible de déterminer la propriété individuelle à l’aide des seules clés [publiques] des wallets. (…) chaque cryptoactif était regroupé dans un wallet commun. (…) les transactions des clients n’étaient inscrites que dans le livre de compte de l’exchange, sans confirmations réelles sur les blockchains. ».

Une liquidation coûteuse dont on ne voit pas le bout

Quant aux fonds en leur possession, les liquidateurs annoncent avoir la somme de 7,16 millions de dollars entre leurs mains, au 14 novembre 2019. Ces fonds sont notamment issus de la vente de 344 bitcoins (BTC) pour 4,4 millions de dollars.

Par contre, les émoluments de Grant Thornton ont déjà soustrait 823 000 $ au fonds restant de Cryptopia depuis sa mise en liquidation.

À ce rythme, entre le piratage et les frais de gestion, les clients lésés de Cryptopia risquent de n’avoir qu’une faible compensation pour leurs cryptoactifs. D’autant plus qu’aucune date précise n’est encore annoncée pour ces compensations : il faudra en effet attendre une nouvelle mise au point de Grant Thornton en février 2020 pour en savoir d’avantage.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 4.6 / 5. Nombre de votes : 15

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Poster un Commentaire

avatar