coree-du-sud

Corée du sud : 7 exchanges et 158 wallets ont été piratés depuis 2016

Trading du CoinTrading du Coin

Après la mauvaise nouvelle du doublement des impôts sur les sociétés sud-coréennes en lien avec les cryptomonnaies, exchanges en tête, un autre constat est problématique : dans le pays, 7 exchanges et 158 wallets ont déjà été piratés depuis 2016.

Des hacks de plus en plus spectaculaires…

D’après Bitcoin.com, dans un rapport publié par la police nationale sud-coréenne, il y aurait donc eu 7 cas avérés de piratages sur des plateformes de crypto-trading, et 158 cas de piratages de wallets personnels, dont 91 depuis le début de cette année 2018.

Le rapport, intitulé « statut et mesures des dommages causés par le piratage des exchanges de monnaies numériques au cours des trois dernières années », explique que le préjudice global sur les trois dernières années se chiffrerait à 112 milliards de wons, soit près de 86 millions d’euros.

Le média local Boan News explique que, selon le rapport de police :

« La quantité d’argent volée par le piratage des exchanges de cryptodevises augmente régulièrement d’année en année (…) Le montant des retraits illégaux, qui ne représentaient que 300 millions KRW [230 000€] en 2016, est passé à 40,5 milliards KRW [31 millions €] en 2017, et deux cas de piratage ont eu lieu en 2018, pour un montant de 71,3 milliards KRW [54,7 millions €] dans ces vols. »

Ces deux hacks étant celui de Coinrail, et celui de Bithumb, tous les deux survenus en juin derniers.

…malgré les inspections du gouvernement

Le gouvernement sud-coréen a pourtant procédé à des inspections de sécurité des exchanges de cryptomonnaies opérant dans le pays. Dix d’entre eux ont été inspectés entre septembre et décembre 2017, puis 21 ont été inspectés entre janvier et mars de cette année 2018. De nombreux problèmes de sécurité avaient été détectés.

Le législateur Min Kyung-woo, qui a mis en lumière ce rapport de police, le commente en disant que :

« Par la nature des exchanges de cryptomonnaies, ils sont toujours exposés aux cybermenaces (…) les incidents de piratage se sont produits même aux endroits où le gouvernement avait effectué des contrôles de sécurité. »

En effet, Youbit, Coinrail et Bithumb avaient été inspectés par les autorités, avant que ne se produise leur hack respectif.

Comme on l’a vu récemment, le bilan à l’échelle mondiale n’est pas plus brillant, avec plus de la moitié des crypto-exchanges ayant des failles de sécurité. La Corée du Sud, en tant que pays avancé dans le domaine des cryptomonnaies, est donc une cible de choix pour les hackers. Et si l’on retrouve bientôt un marché haussier sur le cours des cryptos, ont risque de voir ces piratages s’intensifier de plus belle.

Source : News.Bitcoin || Image from Shutterstock

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne / 5. Nombre de votes :

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Poster un Commentaire

avatar