Coinbase divulgue-t-il les données de ses utilisateurs aux autorités US contre un gros chèque ?

Coinbase, un mouchard ? – Une bien vilaine (mais prévisible) rumeur nous vient aux oreilles concernant Coinbase. Il ne s’agit plus du licenciement massif de ces employés, déjà confirmé il y a 2 semaines, mais de la transmission de données de transactions de ses clients. C’est plus précisément le service de l’Immigration des États-Unis qui aurait « motivé » Coinbase a craché le morceau.

Les agences américaines sont très intéressées par Coinbase Tracer

La vie des plateformes d’échange de cryptomonnaies se complexifie au fur et à mesure que les cadres réglementaires se resserrent partout dans le monde. Coinbase paraît en être pleinement conscient, et semble non seulement vouloir rester en pleine conformité, mais même à en tirer profit.

Selon une révélation de Tech Inquiry, notamment rapportée par CoinDesk, la crypto-bourse va fournir des données relatives à ses utilisateurs au service de l’Immigration et des Douanes des USA (Immigrations and Customs Enforcement agency, ICE).

Ce transfert de données, qui se fera via le programme d’analyse des transactions Coinbase Tracer, ferait même l’objet d’un contrat signé pour 3 ans. Il porterait notamment sur l’historique des transactions et des données de géolocalisation des clients de l’exchange.

>> Une plateforme sûre pour acheter vos cryptos ? Inscrivez-vous sur PrimeXBT (lien affilié) <<

Un contrat de 1,8 million $, mais sans divulgation de données privées individuelles ?

Jack Poulson, directeur de Tech Inquiry, a confirmé l’information dans un entretien donné ce 30 juin. Désormais, le contrat global passé entre la plateforme d’échange et l’ICE se chiffrerait à 1,8 million de dollars.

« Jack Poulson de Tech Inquiry explique que le contrat que Coinbase a passé avec l’ICE a augmenté de 450 000 dollars hier. Il vaut maintenant 1,8 million de dollars, et le champ d’application a été prolongé d’un an. (…) »

Coinbase Tracer rapporte un gros chèque à la crypto-bourse.
Compte Twitter @CoinDesk

Un porte-parole de Coinbase a défendu son entreprise, en rétorquant que la crypto-bourse ne va pas transférer des données privées permettant d’identifier ses utilisateurs :

« Toutes les fonctionnalités de Coinbase Tracer utilisent des données qui proviennent entièrement de données en ligne, disponibles publiquement, et n’incluent aucune information personnellement identifiable pour quiconque, ni aucune donnée propriétaire des utilisateurs de Coinbase. »

Cette nouvelle collaboration de Coinbase avec des agences gouvernementales américains ne devrait pas autant surprendre. En effet, dès juillet 2020, la plateforme d’échange vendait déjà ce même produit (alors connu sous le nom de Coinbase Analytics) aux services secrets étasuniens (USSS).

N’en déplaise aux régulateurs. Il existe encore des plateformes qui préservent votre vie privée. Inscrivez-vous dès maintenant sur PrimeXBT, l’exchange sans KYC (lien affilié).

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour