Bittrex International ferme ses portes dans 31 pays

L’exchange crypto Bittrex vient d’annoncer fermer ses services dans 31 pays à travers le monde. Du Venezuela à l’Afghanistan en passant par les Maldives, ce sont ainsi plusieurs dizaines de pays dont les ressortissants sont invités à retirer leurs cryptomonnaies dans les délais les plus brefs.

Raison invoquée de cette retraite tactique : les sempiternelles inquiétudes s’agissant d’une régulation internationales toujours plus pressante.

Clap de fin international

L’incertitude réglementaire fait 31 nouvelles victimes. C’est en substance ce qu’il faut retenir du communiqué du célèbre exchange crypto Bittrex en date du 18 octobre.

Étonnamment, il semble douteux que Bittrex – dont le siège social initial est situé à Seattle, dans l’État de Washington – soit très présent sur la plupart de ses marchés touchés par ce retrait. Ainsi, à l’exception notable du Venezuela ou de plusieurs états africains (Congo ou Cote d’Ivoire), les utilisateurs de Bittrex domiciliés au Vanuatu, en Ethiopie ou en Érythrée ne représentent probablement pas de grands bassins de clientèles pour la plateforme.

Quoi qu’il en soit, et si vous faites partie des clients concernés, sachez que vous disposez d’un délai courant jusqu’au 31 octobre pour retirer vos avoirs de l’exchange. Par ailleurs, le montant minimal de retrait devra être de 3 fois supérieur aux frais minimaux applicables (par exemple, 00150001 BTC ou plus pour des frais habitues de de 0.0005 BTC).

Il serait étonnant que ce re-calibrage ait le moindre impact sur les activités opérationnelles d’un mastodonte comme Bittrex. Il faudra probablement plus y voir une volonté de ne pas prêter le flanc, plus que nécessaire, à des régulateurs toujours plus inquisiteurs vis-à-vis des cryptomonnaies.

Hellmouth Banner

Fier rédacteur en Chef du Journal du Coin j'apporte ma petite pierre à l'édifice financier global qui émerge sous nos yeux. Les insultes, scoops, propositions de sujets, demandes en mariage et autres corbeilles de fruits sont à livrer sur mes différents comptes sociaux. Vous pouvez également venir discuter sur le groupe FB associé à l'initiative Tahiti Cryptomonnaies

Commentaires

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.


Recevez un condensé d'information chaque jour