Futures

Bitstamp, courtisé par les sociétés d’investissement, est acquis par NXMH

Trading du CoinTrading du Coin

Même si les temps sont durs pour les exchanges, avec une grosse baisse généralisée des volumes de transactions, ils ne manquent pas d’attirer les (très) grosses sociétés. Nous l’avions déjà vu avec Circle, soutenue par la méga-banque Goldman Sachs, qui avait racheté l’exchange Poloniex. Maintenant, c’est Bitstamp qui est racheté par une société d’investissement belge, NXMH, elle-même filiale d’une plus grosse société, NXC, basée en Corée du Sud.

La nouvelle a été annoncée par le Twitter officiel de Bitstamp, le message renvoyant vers une publication sur le site internet de l’exchange :

« Bitstamp a été acquis par la société d’investissement NXMH, basée en Belgique. (…) Nous pensons que ceci est la prochaine étape logique de notre objectif, d’être l’exchange de devise numérique le plus fiable du marché ».

On apprend dans cette publication l’intérêt des fonds d’investissements pour le crypto-exchange, manifestement très courtisé :

« Bitstamp a régulièrement été approché par les prétendants. La raison pour laquelle nous avons finalement décidé de vendre la société est une combinaison de la qualité de l’acheteur, de la qualité de l’offre et du fait que le secteur est à un stade où la consolidation a un sens (…) ».

Rajoutant :

« Bitstamp a parcouru un long chemin depuis que nous avons démarré dans un garage avec deux ordinateurs portables et 1000 euros il y a sept ans ».

Et “oh que oui !” a-t-on envie de dire, car Bitstamp, parmi les plus grand crypto-exchanges européens (avec environ 60 millions de dollars de volume d’échange journalier), était approché par pas moins de quatre gros acheteurs, aurait déclaré Nejc Kodrič, le CEO de l’exchange, selon Reuters.

Et comme le rappelle également Reuters, NXMH, qui gère déjà plus de 2 milliards d’euros d’actifs, n’est en fait que la filiale européenne d’une société encore plus grosse, NXC, basée en Corée du Sud.

NXC est d’ailleurs déjà propriétaire de la plateforme de trading de cryptomonnaies Korbit.

De gros fonds d’investissement placent leurs pions dans l’univers des blockchains, assez discrètement pour ne pas créer de mouvement de masse, mais leur participation progresse chaque jour.

Sources : Bitstamp ; Reuters ; Cointelegraph ; CoinDesk || Image from Shutterstock

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Poster un Commentaire

avatar