Bithumb

Bithumb : $35 millions de bénéfice net au cours du 1er semestre

Trading du CoinTrading du Coin

Le mastodonte Bithumb (principal exchange de Corée du Sud), victime d’un hack en juin dernier à hauteur de $17 millions voit ses recettes avoisiner les quelques $300 millions et sa marge opérationnelle à $194 millions pour les six premiers mois de l’année 2018.

Premier semestre tumultueux

On se souvient bien évidemment du terrible mois de juin qu’ont vécu certains exchanges coréens. Notons bien évidemment les tests de sécurité passés non sans mal, les dizaines de millions de dollars évaporés sur Coinrail début juin, et dans la foulée le hack de la plateforme en question, Bithumb, estimé en premier lieu à $30 millions puis revu à la baisse quelques jours plus tard.

Les plateformes coréennes semblent bien être sur le qui-vive ces derniers temps… Mais qui dit qui-vive ne dit pas non-lucratif. En effet, l’information ne semble pas venir de la plateforme Bithumb elle-même, mais plutôt de Vidente (aussi connue sous le nom ‘Seven Star Works’) compagnie principalement centrée sur la fabrication et la commercialisation d’équipements vidéo haute définition possédant près de 11 % de parts de capital de la firme Bithumb. Vidente a annoncé la nouvelle au média local Yonhap. Selon elle, avant toutes déductions, Bithumb a généré un total de $270 millions de revenu au cours des six premiers mois de 2018, et réalisé une marge opérationnelle de l’ordre de $194 millions. Les données n’étant pas disponibles au grand public, le média Coréen relate qu’en fin d’année dernière, le bénéfice annuel net de la plateforme était égal à 10 fois la somme générée au cours de ce semestre ! La route semble encore bien longue !

Longue et sinueuse, oui !

Même si Bithumb avait communiqué qu’elle avait été capable de récupérer $14 millions du hack de juin dernier, les déboires de l’exchange ne s’arrêtent pas là. En effet, il n’a pas encore été démontré si, oui ou non, les quelques millions restants volatilisés lors des cyber-attaques ont été pris en compte lors des écritures comptables. Ajoutons à cela la facture conséquente qu’a reçu la plateforme en début d’année pour faute (facilitation d’évasion fiscale) : ce sont quelques $28 millions qui devront vraisemblablement être écrits dans la colonne ‘provision’. À ce jour, rien n’a pourtant été trouvé. Une rapide visite du site web CoinMarketCap nous indiquera que le volume des transactions sur 24H de l’exchange coréen a fortement chuté, lui qui auparavant était reconnu comme la plus grande plateforme de change crypto au monde.

À titre indicatif, en début d’année 2018, $2,4 milliards étaient échangés sur cette plateforme, ce qui en faisait le troisième exchange au monde en terme de volumes. Pas moins de huit mois plus tard c’est presque 40 fois moins ($71,7 millions) le faisant basculer alors au 19ème rang !

De son coté, le célèbre média CoinDesk a annoncé en début du mois d’août que le volume de transactions journalier de l’exchange avait chuté de 40 %, passant de $350 millions à $250 millions en une semaine. La raison selon lui viendrait de la suspension des ouvertures de nouveaux comptes bancaires, due à de nombreuses restrictions.

Sources : Yonhap News ; Reuters ; CoinMarketCap ; The News Asia ; Coindesk || Image from Shutterstock

Jean-Armand Figeac
Jean-Armand est basé en Suisse depuis maintenant 5 ans. Son intérêt marqué pour les fintechs a émergé durant son parcours professionnel et universitaire acquis sur quatre des cinq continents.

Poster un Commentaire

avatar