Bitfinex : un pre-whitepaper pour l’IEO à 1 milliard de $

Trading du CoinTrading du Coin

Bitfinex s’apprête à lancer un Initial Exchange Offering (IEO) visant à lever 1 milliard de dollars pour son token LEO, ce qui pourrait permettre à l’exchange de parer à ses problèmes de liquidité actuelle. Pour l’instant, le whitepaper est encore en phase d’évaluation, même s’il est déjà possible pour certains investisseurs privés de rentrer dans un premier tour de table.

Unus Sed Leo

“Unus Sed Leo”, une citation latine qui signifie “La Truie et la Lionne”, en référence à la fable d’Esope :

Fière des dix gorets qui la suivaient au bois,
La truie un jour à la lionne
Disait : « Oh ! qu’est-ce que je vois !
N’auriez-vous donc qu’un fils, ma bonne ? »
— « Un seul ; mais, s’il vous plaît, faites attention,
Madame, que c’est un lion. »

Il s’agirait donc de faire primer la qualité sur la quantité. Cette proposition d’IEO arrive alors que Bitfinex est secoué par l’affaire Crypto Capital. Pour rappel, ce sont 850 millions de dollars qui sont actuellement bloqués par le processeur de paiement, ce qui n’a pas manqué de faire paniquer une bonne partie de la cryptosphère.

Zhao Dong, l’un des principaux actionnaires de Bitfinex, a récemment posté sur Twitter la première documentation officielle (le whitepaper n’est pas encore publié, tout document attestant l’inverse est une arnaque) concernant ce futur exchange ainsi que son token adossé : LEO.

De nombreuses informations intéressantes figurent dans ce “pre-whitepaper”. En premier lieu, il sera uniquement possible d’investir en USDT, avec l’équivalence 1 LEO = 1 USDT.

On y apprend également qu’à l’image du BNB de Binance, le LEO de Bitfinex permettra aux utilisateurs de payer moins de frais de transactions.

Mais ce n’est pas tout, en effet, cette IEO a également pour but de mettre fin aux problèmes de liquidités que la plateforme connaît. Ainsi, le hack de 2016 de même que l’affaire des 850 millions de dollars bloqués sont directement mentionnés dans le document.

Au lion, la part du lion

Un système de rachat/destruction des tokens est prévu pour LEO. Chaque mois, Bitfinex utilisera 27 % de ses bénéfices du mois précédent afin de racheter puis brûler des tokens.

Plus spécifiquement, il est précisé que 95 % des fonds bloqués par Crypto Capital seront utilisés pour racheter des tokens. Si l’entreprise ne parvient pas à débloquer ces fonds, Zhao Dong considère que, d’ici 4 ans, il sera tout de même possible à Bitfinex de racheter l’ensemble des tokens.

Il est également mentionné que si – par un quelconque miracle – Bitfinex réussissait à mettre la main sur une portion des 120 000 BTC hackés en 2016, 80 % de la somme serait utilisé pour ces mêmes rachats/destruction.

Reste à voir si cette IEO rencontrera le succès escompté, et saura passer à travers les mailles de la régulation. En effet, ce token ressemble beaucoup à une security, et on connaît l’attitude mitigée des autorités quant à ce type de produit. Plus d’informations sous peu !

Avatar
Tombé dans le domaine des cryptomonnaies durant l’été 2017, je m’intéresse particulièrement aux projets novateurs et aux relations dans la communauté. Chasseur de scam à mes heures perdues, vous pouvez me retrouver tous les matins dans notre newsletter !

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récent plus ancien Le plus populaire
youssef
Invité
youssef

bonjour
c’est quoi le but d’un investisseur d’acheter ces tokens?? sachant que 1LEO= 1 usd et que ca sera un stablecoin ??
merci

trackback

[…] CoinIntelligence est une société de recherche et d’analyse de l’écosystème crypto. Leur dernier rapport porte sur l’analyse du smart contract de l’ERC-20 LEO, émis suite à une IEO – Initial Exchange Offering – ayant permis à Bitfinex de récolter la modique somme d’un milliard de dollars. […]