Tempête Tornado Cash : Tether solidaire face à la censure crypto

Tether face au Trésor américain – Depuis plusieurs semaines, le protocole Tornado Cash est au cœur de la tourmente. En effet, le Trésor américain a accusé le protocole et ses créateurs d’avoir facilité le blanchiment de plusieurs milliards de dollars. S’en est suivi une série de sanctions à l’égard du protocole. 

Tornado Cash dans la tourmente

Le 8 août dernier, l’Office of Foreign Assets Control (OFAC) a accusé publiquement le mixer Tornado Cash d’avoir facilité le blanchiment de 7 milliards de dollars. 

Cette accusation a eu l’effet d’une bombe aux multiples répercussions. Ainsi, tour à tour, le site puis le GitHub du projet sont mis hors ligne dans le cadre de sanctions

Par la suite, plusieurs services cryptos ont également pris part à cette vague de censure. Ainsi, les fournisseurs d’infrastructure Infura et Alchemy ont censuré des transactions à destination de Tornado Cash. De son côté, la plateforme dYdX a bloqué l’accès aux adresses ayant utilisé le mixer.

Cette histoire a pris un tout autre tournant quand Alexey Pertsev, l’un des développeurs du protocole, a été arrêté et emprisonné aux Pays-Bas. Depuis, de nombreux manifestants réclament sa libération.

Manifestations pour la libération de Alexey Pertsev.
Manifestations pour la libération de Alexey Pertsev.

En parallèle de ces sanctions, l’entreprise Circle à l’origine de l’USDC a, elle aussi, pris part à l’affaire Tornado Cash. Ainsi, celle-ci a gelé plusieurs dizaines de milliers de dollars sur 44 adresses ayant eu des activités sur la plateforme. 

>> Plus simple à manier que les protocoles DeFi ? Inscrivez-vous sur PrimeXBT (lien commercial). <<

Tether n’est pas pour la censure

Alors que Circle plie, l’entreprise Tether, à l’origine de l’USDT n’avait jusqu’ici pas pris part à l’affaire. Du moins, jusqu’à ce que le Washington Post intervienne. Ainsi, le journal a accusé directement l’entreprise de “défier les sanctions américaines sur un service qui a caché des actifs volés”.

« La décision de Tether, l’émetteur du plus grand stablecoin du monde, est le signe d’une résistance plus large du secteur à la sanction du département du Trésor à l’égard de Tornado Cash. »

Outre la potentielle résistance, la raison initiale est tout autre. En effet, Tether n’a jamais été invité à appliquer des sanctions. 

Ainsi, après la publication de l’article du Washington Post, l’entreprise Tether a éclairci la situation. 

« Jusqu’à présent, l’OFAC n’a pas indiqué que les émetteurs de stablecoin sont censés geler les adresses du marché secondaire qui sont publiées sur la liste SDN de l’OFAC ou qui sont exploitées par des personnes et des entités qui ont été sanctionnées par l’OFAC. En outre, aucun organisme d’application de la loi ou régulateur américain n’a formulé une telle demande, malgré nos contacts quasi quotidiens avec les forces de l’ordre américaines dont les demandes fournissent toujours des détails précis. »

De surcroît, Tether a ajouté que de telles sanctions sur des wallets étaient « hautement perturbatrices » et « imprudentes ». En effet, celles-ci pourraient perturber des enquêtes en cours et mettre la puce à l’oreille des utilisateurs incriminés. 

Ainsi, l’entreprise ne voit pas d’intérêt à geler lesdites adresses, sans en avoir spécifiquement la requête des régulateurs américains. 

En parallèle, les soutiens au développeur Alexey Pertsev se multiplient. Son arrestation a entraîné une vague d’indignation concernant les accusations qui « menacent de tuer l’ensemble du segment des logiciels libres ».

Vous cherchez un exchange plus classique ? Inscrivez-vous dès aujourd’hui sur PrimeXBT la plateforme pour trader les cryptos, mais aussi les matières premières et les devises (lien commercial). 

Renaud H.

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, passionné de cryptos depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Recevez un condensé d'information chaque jour