ProgPoW Vitalik Buterin Ethereum ETH

Ethereum : Vitalik Buterin critique la manière dont ProgPow a été approuvé

Trading du CoinTrading du Coin
4.5
(22)

L’implémentation de ProgPow a fait l’objet de vifs débats ces derniers temps dans la communauté Ethereum (ETH). Et cela y compris au sommet, au niveau des développeurs, et même désormais de Vitalik Buterin, fondateur d’ETH, qui prend la parole suite aux décisions prises sur ProgPow.

Une intégration quelques semaines après « Berlin » ?

Le mécanisme de ProgPow vise à modifier l’algorithme de preuve de travail (PoW) régissant le réseau Ethereum, afin de minimiser l’avantage des ASIC (des machines spécialisées dans le crypto-minage) face aux rigs GPUdes ordinateurs classiques auxquels on a rajouté plusieurs cartes graphiques.

La polémique actuelle vient du dernier meeting des développeurs d’Ethereum, mené par vidéo-conférence, et qui s’est tenu le vendredi 21 février (disponible ici sur Youtube).

Alors que ProgPow avait été plus ou moins “laissé de côté” dernièrement, les développeurs l’ont remis au goût du jour lors de cette conférence, prévoyant même un déploiement en juillet 2020. Plus précisément, cela interviendra trois semaines après la date prévue du prochain hard fork d’Ethereum, surnommé « Berlin ».

roadmap ethereum serenity

Vitalik critique plus le mode de décision que ProgPow

Vitalik Buterin semble ne pas avoir apprécié la façon dont la décision relative à ProgPow a été prise par les développeurs vendredi dernier.

Dans une série de tweets, le fondateur d’Ethereum n’hésite pas à les critiquer ouvertement :

« La façon dont ProgPow a de nouveau été approuvé façon ninja (sic) n’a certainement pas contribué à ce que les gens fassent confiance à la gouvernance ou se sentent en sécurité. »

En effet, la remise sur le devant de la scène de ProgPow, avec en plus une date d’implémentation “sortie du chapeau“, a également ravivé la discorde et les critiques au sein de la communauté ETH.

Certains estiment que ce changement pourrait avoir de graves conséquences, comme une séparation en deux blockchains distinctes, entre ceux qui acceptent ou n’acceptent pas ProgPow.

Mais Vitalik Buterin a quant lui gardé un avis neutre vis-à-vis de la proposition apportée par ProgPow; notamment car il s’est mis volontairement en retrait de la gouvernance d’Ethereum depuis un certain temps, et ne souhaite plus être exposé trop directement aux prises de décisions.

Il a toutefois ici clairement fait comprendre qu’il préférerait un processus de prise de décision qui soit différent de l’actuel, surtout sur de telles propositions soumises à polémique.

Avec l’approche du hard fork Berlin, prévu en juin 2020, le sort de ProgPow devrait devenir plus clair. Reste qu’il y a de fortes chances que cette “amélioration” continue d’alimenter des débats houleux d’ici là, entre les mineurs d’une part, mais aussi plus largement au sein de la cryptosphère, quant au processus de gouvernance d’Ethereum.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 4.5 / 5. Nombre de votes : 22

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Poster un Commentaire

avatar