Nimbus Ethereum

Nimbus : faire tourner Ethereum 2.0 sur mobile ?

Trading du CoinTrading du Coin
4.7
(27)

L’équipe de recherche du projet Nimbus vient de se voir gratifier d’une nouvelle aide de 650 000 dollars par la Fondation Ethereum. Son but est de préparer l’arrivée de la version 2.0 d’Ethereum pour les smartphones et tablettes.

Ce 28 janvier, le projet Nimbus a annoncé une subvention supplémentaire de 650 000 dollars de la part de la Fondation Ethereum. Nimbus cherche à concevoir un client léger pour Ethereum 2.0, dédié aux appareils mobiles. Depuis octobre 2018, Nimbus a ainsi reçu un total de 1,65 million de dollars de subventions de la Fondation ETH et de Protocol Labs.

nimbus ethereum

La présente subvention permettra notamment aux développeurs de mettre en place le TestNet public d’un multi-client ETH 2.0.

En concevant un client léger qui peut fonctionner sur des appareils moins puissants, Nimbus vise à accroître la portée du réseau Ethereum, assurer la pérennité de sa décentralisation, ainsi qu’à améliorer sa flexibilité et ses capacités d’évolution.

« Nous avons bien progressé sur Nimbus et cette subvention nous permet non seulement de poursuivre notre R&D sur le client ETH 2.0, mais aussi d’explorer d’autres domaines d’intérêt qui peuvent faire de Nimbus un élément d’infrastructure encore plus polyvalent et important et accélérer les prochaines phases de développement. » Jacek Sieka, responsable de la recherche chez Nimbus

Pour son client ETH, l’équipe a choisi d’utiliser Nim comme langage de programmation. Conçu pour les appareils mobiles, ce langage est lui-même plus léger.

Le réseau Ethereum est – rançon du succès – de plus en plus proche de la saturation. Une saturation qui en plus de ralentir les transactions sur le réseau, en augmenterait les coûts. Étendre son réseau sur toute une nouvelle gamme d’appareils moins puissants est donc primordial pour le développement futur d’Ethereum.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 4.7 / 5. Nombre de votes : 27

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Poster un Commentaire

avatar