Ethereum : des frais de transaction (enfin) en chute libre – The Merge n’y est pour rien

Ethereum de retour à la normale – Lors du précédent bullrun, le réseau Ethereum avait été le théâtre d’une importante congestion. Sans surprise, cette dernière a engendré une augmentation drastique des frais de transaction. Heureusement, cette situation s’est depuis calmée et les frais sur Ethereum ont atteint leur niveau le plus bas depuis deux ans. 

Une véritable baisse des frais sur Ethereum

À la fin de l’année 2020, en parallèle avec bullrun naissant, le réseau Ethereum a enregistré une importante augmentation des frais de transaction.

En fait, ces derniers ont rencontré deux périodes de hausse. Une première hausse entre décembre 2020 et mai 2021 pendant laquelle les frais moyens ont atteint 27 dollars. La seconde hausse entre juillet 2021 et mai 2022 a emmené les frais encore plus haut avec des moyennes allant jusqu’à 50 dollars

Les frais sur Ethereum semblent enfin revenir à la normale
Évolution des frais moyen sur Ethereum depuis 2018 – Source : Messari

Cependant, depuis le mois de mai 2022, la tendance s’est calmée. En effet, depuis juillet, les frais moyens n’ont pas dépassé la barre des 3 dollars. Ces frais sont revenus à la baisse, atteignant des niveaux qui n’avaient plus été atteints depuis deux ans.

Nous le savons bien. Cette réduction n’est pas le fruit de The Merge. Effectivement, le réseau Ethereum a récemment finalisé sa transition du Proof of Work au Proof of Stake. Cependant, aucun impact, qu’il soit positif ou négatif, sur les frais n’était à attendre.

>> Du gas ? Non ! De gros rendement sur les cryptos ? Oui, et c’est sur AscendEX (lien commercial) <<

Le réseau Ethereum toujours aussi actif

Il serait aisé de croire que cette chute des frais est fonction d’une diminution de l’activité sur Ethereum. Cependant, c’est loin d’être le cas. En effet, depuis 2020, les transactions sur ce réseau oscillent entre 1 et 1,7 million quotidiennement. 

les transactions sur le réseau Ethereum oscillent entre 1 et 1,7 million de transactions quotidiennement
Transactions quotidiennes réalisées sur Ethereum – Source : Etherscan

Il en va de même pour le nombre de wallets actifs quotidiennement qui oscille, lui, aux alentours de 500 000 depuis janvier 2021. 

Des NFT à l’origine de la baisse des frais

Mais alors, quels facteurs ont pu entraîner cette baisse ? En revenant en arrière, nous nous rendons compte que les périodes de haute congestion correspondent à des phases où l’engouement autour des NFT était le plus important. 

Pendant de longs mois, OpenSea a été l’un des smart contracts qui consommaient le plus de gas sur Ethereum. En moyenne, OpenSea consommait 16 400 ETH de gas par mois. Cette moyenne a depuis drastiquement baissé, puisque la plateforme NFT ne consomme désormais plus que 1 459 ETH par mois, soit une réduction d’un facteur 10. 

OpenSea consommait 16 400 ETH de gas par mois. Cette moyenne a depuis drastiquement baissé, puisque la plateforme NFT ne consomme désormais plus que 1 459 ETH par mois, soit une réduction d’un facteur 10. 
Top 20 des smart contracts qui consomment le plus de gas sur Ethereum – Source : The Block

Des layers 2 pas encore assez impactants

En parallèle, Ethereum a emprunté la voie des secondes couches pour améliorer la scalabilité de son réseau. Au cours de l’année passée, ces derniers se sont largement développés, permettant de réduire la congestion sur le réseau Ethereum. 

En effet, le coût moyen de transaction sur ces réseaux est entre 10 à 100 fois moins cher que ceux d’Ethereum. 

le coût moyen de transaction sur les solutions de seconde couche est entre 10 à 100 fois moins cher que ceux d'Ethereum
Coût moyen des transactions sur les layers 2 – Source : L2Fees

Malheureusement, ces solutions ont encore du chemin à faire. En effet, bien que la part du gas dépensé par les layers 2 sur Ethereum augmente, celle-ci reste inférieure à 2 % au total des frais de transactions sur Ethereum. 

Quoi qu’il en soit, ces solutions de seconde couche ne cessent d’évoluer. Désormais, ces dernières tentent d’attirer les utilisateurs en lançant des programmes ludiques. C’est notamment le cas d’Optimism Quest, un programme visant à découvrir Optimism, tout en gagnant des NFT.

La scalabilité et les layers 2 vous font cligner des yeux ? Vous comprendrez cela plus tard ! Venez plutôt chercher des rendements pour vos cryptos en vous inscrivant sur AscendEX (lien commercial).

Renaud H.

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, passionné de cryptos depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Recevez un condensé d'information chaque jour