La blockchain Arbitrum en PLS pendant 12 heures : carton jaune pour la seconde couche d’Ethereum

Une solution décentralisée qui ne l’est pas tant que ça ? – Arbitrum est une solution de seconde couche évoluant en parallèle avec la chaîne principale d’Ethereum (ETH). La version bêta du projet a été déployée en septembre dernier. Par conséquent, celle-ci présente de nombreux points de centralisation, un fait que de nombreux investisseurs ont appris à leurs dépens ce week-end.

Arbitrum passe hors ligne et inquiète ses utilisateurs

Comme Arbitrum est une solution de seconde couche, elle propose un écosystème semblable à celui d’Ethereum, sans faire face aux mêmes frais de transaction. Celle-ci est basée sur la technologie des rollups, plus précisément les optimistic rollups.

Arbitrum

Le dimanche 9 janvier, de nombreux utilisateurs ont eu une sacrée frayeur. En effet, pendant plusieurs heures, le réseau Arbitrum s’est retrouvé hors ligne. Impossible pour les utilisateurs de faire passer la moindre transaction. Une situation critique qui a alerté la communauté.

« Je suis inquiet, car pour l’instant, je ne peux pas faire les transactions que je veux faire, et c’est une chose étrange à dire dans un environnement supposé sans permission et sans censure. Il n’y a aucune explication sur ce qui s’est passé. Je suppose que cela a à voir avec le volume élevé de transactions pendant le crash, mais je ne sais vraiment pas. »

Un internaute sur Reddit

Quelques heures plus tard, les équipes de Arbitrum ont finalement officialisé le problème sur Twitter.

Publication Twitter Arbitrum crash hors ligne plusieurs heures
Publication d’Arbitrum – Source : Twitter

Oubliez la DeFi folle, et concentrez-vous sur le Bitcoin avec KuCoin (lien affilié) >>

La faute à un point de centralisation, vraiment ?

Plus tard dans la journée, après avoir relancé le réseau, les équipes d’Arbitrum ont publié un article de blog revenant sur le problème rencontré. Bien souvent, quand un système, tel qu’Arbitrum, cesse de fonctionner correctement, c’est que son module le plus centralisé a failli. Et c’est exactement ce qu’il s’est passé dans ce cas précis.

Ainsi, comme expliqué dans le premier tweet, puis dans le post Medium, Arbitrum a rencontré un problème au niveau du module Sequencer.

Pour rappel, le Sequencer est le module d’Arbitrum en charge de la gestion des transactions et de la création des blocs. À l’heure actuelle, le Sequencer n’est autre qu’un nœud hébergé par les équipes d’Arbitrum. En d’autres termes, celui-ci représente un point de centralisation.

Un point de centralisation ? Bizarre pour une solution dite décentralisée. En effet, cela peut paraître déroutant. Cependant, Arbitrum One, la version actuellement en ligne n’est qu’une version bêta du projet. Par conséquent, ce point de centralisation est connu de tous et devrait être décentralisé dans les mois à venir.

Publication Discord JoeR problème Sequencer Arbitrum hors ligne plusieurs heures
Publication de JoeR – Source : Discord

« Arbitrum a pour objectif de décentraliser ses nœuds Sequencer afin d’éviter ce point de défaillance central dans le futur. »

JoeR sur Discord

Au total, 284 transactions ont été acceptées par le Sequencer avant qu’il ne se retrouve hors ligne. Celles-ci ont ensuite pu être traitées en priorité par le module lorsque celui-ci a été redémarré. Depuis, l’ensemble du réseau Arbitrum a été relancé avec succès et la production de blocs a pu reprendre.

Comme l’a souligné l’équipe dans sa publication, le réseau Arbitrum est conçu pour perdurer, malgré l’arrêt du Sequencer :

« Nous tenons à souligner qu’Arbitrum est un réseau de seconde couche sur Ethereum, et que le réseau est conçu pour supporter même les défaillances permanentes du Sequencer en se rabattant sur Ethereum pour traiter les transactions. »

Publication d’Arbitrum

Quoi qu’il en soit, il faut s’attendre à rencontrer d’autres situations similaires dans le futur. Bien que les fonds puissent être inaccessibles pendant ce laps ce temps, ces derniers restent hautement sécurisés par le réseau sous-jacent, à savoir Ethereum.

Évidemment, les internautes n’ont pu s’empêcher de comparer cette mésaventure aux nombreuses turbulences rencontrées par le réseau Solana (SOL) au cours des derniers mois. En effet, le 4 janvier dernier, le réseau s’est une nouvelle fois retrouvé hors ligne, suite à une nouvelle attaque DDoS… et il souffre encore épisodiquement cette semaine.

Anticipez-vous également une explosion de l’adoption de bitcoin et des cryptomonnaies, malgré le chemin semé d’embûches des protocoles DeFi ? Pour acheter facilement vos bitcoins (BTC) et vos cryptos préférées, inscrivez-vous aujourd’hui sur la plateforme KuCoin ! (Lien affilié)

Renaud H.

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, passionné de cryptos depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Recevez un condensé d'information chaque jour