4,6 milliards de dollars d’ETH carbonisés : les ravages de l’EIP 1559

Les ETH au bûcher – En août 2021, l’EIP 1559 a été déployé sur le réseau Ethereum. En pratique, celui-ci vise à modifier le système de frais en détruisant systématiquement une partie des frais de transactions. Depuis sa mise en marche, des milliards de dollars ont été brûlés par ce mécanisme. Si bien, que l’émission d’ETH sur Ethereum est devenue déflationniste.

4,6 milliards de $ détruits sur Ethereum

Cela fait un peu moins d’un an et demi que l’EIP 1559 a été déployé sur le réseau Ethereum. En pratique, celui-ci avait pour objectif de rendre les frais plus prévisibles d’un bloc à l’autre.

En parallèle, il intègre également un procédé de destruction systématique d’une partie des frais de transactions. Comme nous pouvons le voir, cette destruction est massive.

Ainsi, depuis le déploiement de l’EIP 1559, 2,8 millions d’ETH ont été détruits, pour une valeur totale d’environ 4,6 milliards de dollars. Par conséquent, cela fait une moyenne de destruction de 3,69 ETH par minute.

Nombre d'ETH détruits sur Ethereum depuis l'EIP 1559
Nombre d’ETH détruits sur Ethereum depuis l’EIP 1559 – Source : ultrasound.money.

De nombreux protocoles ont participé à cette destruction. En premier lieu, Uniswap arrive en tête avec 307 000 ETH détruits lors de transactions interagissant avec les smart contracts de la plateforme. La plateforme d’échange de NFT Opensea suit le DEX de près avec 300 000 ethers détruits.

Leaderboard des plus gros destructeurs d'ETH.
Leaderboard des plus gros destructeurs d’ETH.

>> Trader du Bitcoin et des cryptomonnaies sans vous ruiner ça vous tente ? AscendEX vous ouvre les bras (lien commercial) <<

ETH : un actif déflationniste

Au mois de septembre dernier, le réseau Ethereum a finalisé sa transition du Proof of Work au Proof of Stake. Cette transition historique a eu de nombreux effets sur le réseau, notamment sur l’émission des ETH.

En effet, le passage au Proof of Stake a drastiquement réduit le nombre d’ETH issu quotidiennement. Ainsi, là où 4 millions d’ETH étaient émis chaque année en POW, ce nombre a diminué à 645 000 en POS.

Ce mécanisme, couplé au mécanisme de destruction systématique de frais, entraîne une réduction encore plus importante de l’émission.

Si bien, qu’à de nombreuses reprises, le nombre d’ETH détruit est supérieur au nombre d’ETH créé, rendant l’émission d’ETH déflationniste.

Actuellement, il est estimé que le taux d’émission de l’ETH est de -0.006%. Évidemment, cette valeur varie dans le temps, proportionnellement à l’activité enregistrée sur le réseau.

Évolution du taux d'émission sur Ethereum. Ethereum déflationniste
Évolution du taux d’émission sur Ethereum.

Ainsi, selon certaines estimations, l’offre totale d’ethers en circulation a atteint son pic au début du mois d’octobre à 120 millions d’ETH. Dorénavant, celle-ci devrait diminuer petit à petit.

En pratique, l’émission sera hautement dépendante de l’activité on-chain. Par conséquent, il est probable qu’Ethereum soit très déflationniste pendant les périodes de haute activité, et rencontre des périodes inflationnistes lors des baisses d’activités, notamment en bear market.

 De leur côté, les staker du réseau Ethereum attendent impatiemment le mois de mars. En effet, le hard fork Shanghaï y sera déployé, apportant avec lui la possibilité de retirer les ETH déposés en staking.

Ethereum, Bitcoin et les cryptomonnaies sont là pour durer et vont changer le paysage de l’économie, tout le monde en convient. De votre côté, ne tardez pas trop et foncez vous inscrire sur AscendEX. Profitez de 10 % de réduction sur les frais de trading (lien commercial, voir conditions sur site).

Renaud H.

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, passionné de cryptos depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Recevez un condensé d'information chaque jour