Chute des cryptomonnaies : Vauld dévoile avoir perdu 70 millions de $

Vauld dans la tourmente – Cela fait maintenant 9 mois que le cours du Bitcoin (BTC) a atteint son précédent ATH. Depuis, celui-ci n’a cessé de chuter, entrainant avec lui le reste du marché. Face à ces baisses, de nombreux acteurs de la CeFi se sont retrouvés au bord de l’insolvabilité. Parmi eux, la plateforme d’échange Vauld poursuit sa dégringolade. 

Vauld au bord de l’insolvabilité

Vauld est une plateforme d’échange qui s’est développée sur les marchés indiens et d’Asie du Sud-Est. Celle-ci propose également un service de lending, qui permet à ses utilisateurs d’obtenir un rendement sur les cryptomonnaies qu’ils déposent sur la plateforme. 

Cependant, face à la chute des cours, Vauld a fait face à d’importantes vagues de retraits. Ces derniers ont peu à peu rapproché la plateforme de l’insolvabilité, forçant celle-ci à prendre diverses décisions de crises. 

Dans un premier temps, celle-ci a réduit de 30% ses effectifs et les salaires de la plupart de ses membres exécutifs. Dans un second temps, le 4 juillet dernier, Vauld a annoncé suspendre les retraits depuis sa plateforme.

En parallèle, l’entreprise a engagé divers conseillers juridiques et financiers pour entreprendre un plan de restructuration. 

Quelques jours après ces révélations, Vauld a annoncé avoir trouvé un accord avec son concurrent Nexo. Ainsi, Nexo a effectué une proposition de rachat de la plateforme Vauld. Les clauses de ce contrat accordent à Nexo une période exploratoire de 60 jours, permettant d’effectuer diverses vérifications préalables vis-à-vis de l’état des comptes de Vauld. 

Nexo vient en aide à Vauld fragilisé par la chute du marché crypto

Évidemment, Vauld n’est pas le seul service CeFi (Finance Centralisée) à se retrouver dans la panade. Ainsi, tour à tour Celsius, Voyager Digital, Babel Finance ou encore BlockFi se sont retrouvés au cœur de la tourmente. Certaines s’en sortant mieux que d’autres, comme BlockFi qui a conclu un accord avec le géant FTX.

>> Choisissez la sérénité en vous inscrivant sur la plateforme régulée LiteBit (lien affilié) <<

La spirale infernale se poursuit

Malheureusement, tout ne semble pas réglé pour autant du côté de Vauld. En effet, selon des informations révélées par nos confrères de The Block, Jatin Mazalcar, a récemment quitté son poste de directeur financier. Cependant, celui-ci continuera à conseiller l’entreprise en tant que consultant. 

Quelques heures plus tard, Vauld a émis une lettre à l’intention de ses créanciers pour expliciter la situation de l’entreprise et les causes de son insolvabilité. 

Ainsi, toujours d’après les informations révélées par nos confrères de The Block, l’entreprise disposerait d’actifs d’une valeur de 300 millions de dollars ainsi que 400 millions de dollars de passifs (dettes, obligations, etc.). Au total, l’entreprise enregistre un manque à gagner de 70 millions de dollars

Cette lettre révèle aussi les principales pertes enregistrées par l’entreprise, étaient liées à des positions en Bitcoin (BTC), Ethereum (ETH) et Polygon (MATIC). De surcroit, Vauld a également largement été impacté par la chute du terraUSD (UST). 

En parallèle, l’insolvabilité de l’entreprise a principalement été causée par des prêts accordés dont l’échéance ne peut être réduite. 

« Nous avons également une inadéquation de la durée de vie, car nous avons engagé une proportion importante de nos actifs sous gestion dans des prêts d’une durée de 3 à 11 mois qui ne peuvent pas être rappelés par anticipation. »

L’entreprise reste optimiste quant au contrat passé avec Nexo, qui lui permettrait de renflouer les caisses et de restaurer une comptabilité plus saine.  En effet, les pertes de l’entreprise sont inférieures à 100 millions de dollars, une situation qui pourrait bien être acceptable pour Nexo.

De son côté, le géant Celsius fait lui aussi face à d’importants problèmes de solvabilité depuis plusieurs semaines. Bien que l’entreprise ait réussi à rembourser ses emprunts sur MakerDAO, celle-ci ne semble pas pour autant sortie d’affaire. Ainsi, un ex-employé de l’entreprise a récemment déclaré que Celsius ne valait pas mieux qu’un ponzi. Des accusations lourdes de conséquences pour la plateforme.

Vous gardez la foi dans les cryptomonnaies malgré la débandade de poids lourds du secteur ? Bravo ! Pour vos achats, Inscrivez-vous dès aujourd’hui sur LiteBit, la plateforme régulée en France. Vous recevrez un bonus de 20€ en passant par ce lien affilié du JDC.

Renaud H.

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, passionné de cryptos depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Recevez un condensé d'information chaque jour