Le « signal Jim Cramer » vient de retentir ! Le pire du bear market serait-il passé ?

Une girouette qui donne l’heure – Le présentateur de l’émission « Mad Money » sur CNBC, Jim Cramer, est manifestement lui aussi un peu fou (mad) avec les cryptomonnaies. Il a déjà changé radicalement d’avis plusieurs fois sur Bitcoin (BTC) et ses semblables. Quand le cours des cryptos est au beau fixe, il les adore. Quand ces mêmes cours sont au plus bas, il les déteste. Jim Cramer a en tout cas donné, à chaque fois, des signaux avec un affreux timing.

Jim Cramer recommande de vendre au plus bas du marché crypto

Ces dernières semaines, avec la chute de FTX, le cours de Bitcoin n’avait pas connu une aussi faible cotation depuis fin 2020. Et si l’adage de trading recommande d’essayer « d’acheter au plus bas et de vendre au plus haut », l’animateur Jim Cramer ne semble pas du tout de cet avis.

Dans son émission « Mad Money » ce lundi 5 décembre 2022, le présentateur a ainsi recommandé chaudement à ses spectateurs de vendre leurs cryptomonnaies, s’il leur en reste.

« Vous ne pouvez pas juste vous flageller et dire, ‘hé, il est trop tard pour vendre‘. La vérité est qu’il n’est jamais trop tard pour vendre une position affreuse, et c’est ce que vous avez si vous possédez ces soi-disant actifs numériques. »

Dur à croire que cette même personne avait précédemment conseillé à tous d’investir dans Bitcoin. Lui-même investissant 500 000 dollars dans le roi des cryptos, et prédisant un BTC à 1 million de dollars. Son revirement et sa colère sont probablement liés au fait qu’il n’a manifestement pas « pris ses profits » (vendu vers les plus hauts), ce qui est pourtant censé être appris très tôt en investissement/trading.

>> Pour vos achats crypto, inscrivez-vous sur la plateforme eToro (lien commercial) <<

L’animateur de Mad Money taille un costard à Sam Bankman-Fried

Son aigreur vis-à-vis des cryptos va jusqu’à lui faire dire que XRP, Dogecoin (DOGE), Cardano (ADA) et Polygon (MATIC) pourraient « chuter beaucoup plus, peut-être jusqu’à zéro ». Pourquoi ces projets spécifiquement ? Nous n’aurons pas le moindre bout d’un début d’explication de la part de Jim Cramer. Peut-être a-t-il investi dedans à leur all time high, l’an dernier ? Et les aurait-il laissés sur FTX en plus de ne pas les revendre ?

En tout cas, le présentateur du show financier de CNBC semble beaucoup plus lucide quand il s’agit des personnes. En effet, Jim Cramer ne se laisse pas endormir par les lamentations de Sam Bankman-Fried (SBF), l’ex-CEO de FTX. Il ne croit pas une seule seconde que SBF n’ait rien à voir avec les multiples fraudes commises au sein de ses entreprises.

« [Sam bankman-Fried] un escroc total, dégoûtant, qui me rend malade. (…) Il a volé, mais il est désolé. (…) Je ne suis plus un journaliste quand il s’agit de ce type. C’est un idiot sans cervelle. (…) Dire qu’on est désolé ne veut rien dire. Si vous mélangez [les fonds de vos entreprises], si vous n’avez pas tenu de comptabilité, ce sont des infractions à la loi. (…) Les procureurs américains ne se soucient pas du tout de l’intention, mais ce qui les intéresse, c’est : avez-vous enfreint la loi ? »

Bref, Jim Cramer est très remonté contre le secteur des cryptomonnaies. Il faut bien concéder que, malgré l’aspect de malversations très classiques dans l’affaire FTX, Sam Bankman-Fried a entaché de ses méfaits cette jeune classe d’actifs. La bonne nouvelle dans tout ceci est que Jim Cramer semble être une sorte de contre-indicateur des tendances du marché crypto : bientôt la fin du bear market ?

Les événements des semaines passées et la faillite de FTX sont là pour nous rappeler qu’il faut rester prudent dans cet écosystème encore bien jeune. Prenez l’habitude de faire preuve d’une saine méfiance. Pour acheter vos cryptomonnaies, inscrivez-vous dès maintenant sur eToro et commencez à vous familiariser avec le monde passionnant de la technologie blockchain (lien commercial).

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour