Rumeurs, arrestation, fake news… Celsius dans la tourmente

La réputation de Celsius prend cher – La semaine dernière, une rumeur selon laquelle le CFO du projet Celsius avait été arrêté par la police israélienne a démarré sur Twitter. Depuis, plusieurs informations corroborant cette histoire ont été révélées par diverses sources. Revenons ensemble sur les tenants et aboutissants de la situation !

Moshe Hogeg : le crypto-arnaqueur arrêté

Le 18 novembre dernier, le média israélien Haaretz a dévoilé que Moshe Hogeg avait été interpellé par la police locale. Ce dernier est suspecté d’avoir mené des fraudes liées aux cryptomonnaies, du blanchiment d’argent et des agressions sexuelles. L’homme d’affaires aurait empoché plusieurs dizaines de millions de shekels, en trompant des investisseurs avec des projets cryptos frauduleux.

7 autres personnes l’ont depuis rejoint. De son côté, l’accusé principal a tout nié en bloc :

« Hogeg nie avec véhémence les allégations portées contre lui et coopère pleinement avec ses enquêteurs. »

Avocat de Moshe Hogeg

Le CFO de Celsius rejoint le banc des suspects

Suite à ces différentes arrestations, une rumeur a été lancée sur Twitter, laissant entendre que Yaron Shalem, actuel CFO de Celsius, s’avèrait être l’un des 7 suspects arrêtés par la police israélienne. En effet, Yaron Shalem a rejoint Celsius en début 2021. Mais auparavant, ce dernier a passé 4 années à travailler en tant que CFO de Singulariteam, un fonds créé par Moshe Hogeg.

De son côté, Alex Mashinsky, le CEO de Celsius, semble aussi avoir des contacts avec Hogeg. En effet, celui-ci a été conseiller de l’entreprise Sirin Labs, appartenant à l’accusé principal.

Celsius devient une victime collatérale

Interrogées lors d’une session de questions-réponses, les équipes du projet n’ont pas été en mesure de valider ou non la théorie.

Publication Twitter Nate Anderson - Celsius aucune réponse arrestation CFO Yaron Shalem
Publication de Nate Anderson – Source : Twitter

Cependant, d’autres documents ont été révélés dans les jours qui ont suivi. En effet, le nom de Shalem apparaît sur un document provenant de la police israélienne aux côtés de 17 autres noms, dont celui de Hogeg.

Il aura fallu attendre, le 26 novembre, pour obtenir la première communication de Celsius sur l’affaire :

« Nous avons récemment été informés d’une enquête de police en Israël impliquant un de nos employés. »

Annonce de Celsius
Publication Twitter Celsius - équipe informée enquête police Israël sur Yaron Shalem CFO
Publication de Celsius – Source : Twitter

Face à cette investigation, Celsius a directement pris la décision de suspendre l’employé en question.

« Bien que cela ne soit en aucun cas lié à l’emploi du temps ou au travail de cet employé chez Celsius Network l’employé a été immédiatement suspendu. Nous avons également vérifié qu’aucun actif n’a été déplacé ou mal géré. »

Annonce de Celsius

Cependant, à aucun moment le nom de Shalem n’a été abordé, laissant une fois de plus planer le doute.

En parallèle, Celsius fait face aux pics des régulateurs américains. En septembre dernier, par exemple, l’État d’Alabama a émis une ordonnance à l’intention de l’entreprise afin de s’assurer qu’elle ne proposait pas d’émission non enregistrée de securities (valeurs mobilières).

En ce moment, Swissborg vous fait un gros cadeau : jusqu’à 200 euros en cryptomonnaies pour bien démarrer votre aventure crypto ! préparez l’avenir en vous inscrivant sur cette plateforme de référence. (sous couvert d’un premier dépôt minimum de 50€, lien affilié)

Renaud H.

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, passionné de cryptos depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Recevez un condensé d'information chaque jour