Nouvelle crypto, explosion du cours : les coulisses du dernier projet fou de ce génie de la DeFi

Un projet qui enrichit la DeFi – Andre Cronje a su, au fil des mois, devenir une figure emblématique de l’écosystème DeFi. Connu grâce à Yearn, celui-ci a depuis multiplié les projets DeFi et revient avec un nouveau projet : Keep3r.

Keep3r : l’écosystème de coordination

Annoncés le 22 octobre dernier via le blog personnel de Andre Cronje, les smart contracts du projet Keep3r ont finalement été déployés le 28 octobre.

Dans les faits, Keep3r est né en réponse à la complexité grandissante de l’écosystème DeFi, comme l’explique Andre Cronje dans sa publication :

« Plus un système de contrats intelligents devient complexe, plus il nécessite d’être entretenu. Il exige qu’une entité externe (bot, script) soumette une transaction pour déclencher une réponse. »

Par exemple, appeler la fonction update() d’un Oracle pour qu’il mette à jour ses valeurs.

C’est ainsi qu’a vu le jour le projet Keep3r, qui propose de créer une incitation à participer à ces actions d’entretien des protocoles.

« Le réseau Keep3r est conçu comme un écosystème de coordination décentralisé pour les projets qui visent à trouver des Gardiens qui aideront à leur entretien. » – Andre Cronje

Rodé par le hack de son dernier projet Eminence, Andre Cronje profite de son annonce pour rappeler que, malgré l’audit des smart contracts, cela ne veut pas dire que ces derniers sont dépourvus de bugs :

« Lorsque vous interagissez avec ces contrats, n’interagissez jamais avec des fonds que vous n’êtes pas prêt à perdre. »

Keep3r : comment ça fonctionne ?

En pratique, Keep3r fonctionne grâce à 2 types de participants : les Keepers et les Jobs.

  • Un Keeper est un acteur qui va effectuer une tâche de maintenance. En compensation, le Keeper est remboursé de ses frais de transaction et reçoit un bonus, déterminé par un vote de gouvernance ;
  • Un Job est une action à réaliser sur un protocole donné. Ces derniers disposent d’une série de caractéristiques qui permettent d’aiguiller le Job vers un Keeper qui dispose des compétences nécessaires.

Une fois n’est pas coutume, le protocole Keep3r arrive avec son jeton de gouvernance : le KP3R.

En plus d’attribuer des droits de gouvernance, une fois staké, le jeton permet à son détenteur d’avoir accès à des Jobs plus « qualifiés ». En effet, lorsqu’un Job est créé, il est possible de définir un nombre minimal de KP3R staké pour pouvoir prétendre à celui-ci. Dans les faits, cela permet au protocole de s’assurer qu’un Job sera toujours assigné à un Keeper compétent.

À son lancement, le jeton a connu une hausse démentielle, en passant de 27 à 366 dollars en moins de 24h. Le cours est depuis redescendu à 207 dollars au moment de la rédaction de cet article.

Renaud H.

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, passionné de cryptos depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Commentaires

Une réponse à “Nouvelle crypto, explosion du cours : les coulisses du dernier projet fou de ce génie de la DeFi


Albert N.
Bonjour, Merci pour cet article très intéressant. Je m'intéresse depuis peu aux cryptomonnaies, je voulais savoir où fallait il ou bien, ou peut on acheter ces jetons? Merci de bien vouloir éclairer ma lanterne ! Cdlt
Répondre · Il y a 2 ans

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.


Recevez un condensé d'information chaque jour