Vers un dollar numérique ? La Réserve fédérale prépare ses recommandations de MNBC

e-dollar ou fin du dollar roi ? – La Chine mène de loin, en tout cas pour l’instant, la course aux monnaies numériques de banques centrales (MNBC). Les États-Unis et sa Réserve fédérale (Fed) semblent toutefois bien conscients de ce problème. Son président, Jerome Powell, vient en effet de s’exprimer sur le sujet d’un dollar numérique devant le Congrès américain.

Le « e-dollar » : une voie indispensable à explorer pour les USA

Les responsables américains sont très inquiets de voir la progression du yuan numériquela MNBC chinoise. Et si bannir les transactions en e-CNY avec un projet de loi est une solution de première urgence, elle risque bien de ne pas suffire pour maintenir l’hégémonie du dollar US.

Le président de la Réserve fédérale américaine, Jerome Powell, s’est récemment exprimé devant le Congrès. Lors de son audition, la question d’une MNBC made in USA, autrement dit un dollar numérique, est encore une fois revenue sur la table.

Comme le rapporte notamment CoinDesk, le dirigeant de la Fed semble très conscient de l’enjeu monétaire qui se joue avec ces versions étatiques (et ultra-centralisées) des cryptomonnaies :

« [Le dollar numérique,] c’est une innovation financière potentielle très importante qui touchera tous les Américains. (…) Cela ne devrait pas être une question clivante [entre Démocrates et Républicains]. (…) C’est quelque chose que nous devons vraiment explorer en tant que pays. »

Jerome Powell, président de la Fed

>> N’attendez pas les MNBC pour investir dans Bitcoin. Inscrivez-vous sur Binance (lien affilié)<<

Une MNBC pour éviter qu’un stablecoin privé s’impose comme dollar numérique

Il faut dire, qu’en plus de la Chine et d’autres pays bien avancés sur les monnaies numériques bancaires, les États-Unis doivent faire face à l’utilisation croissante de stablecoins du dollar.

Entre l’USDT de Tether et l’USDC de Circle, ce sont déjà des dizaines de milliards de dollars numériques non-officiels qui s’échangent chaque jour. Jerome Powell ne veut pas voir une telle monnaie privée devenir de facto la version numérisée dominante du dollar.

« L’une des questions qui se posent au sujet des MNBC est de savoir si nous voulons qu’un stablecoin privé devienne le dollar numérique. Je pense que la réponse est « non ». (…) Si nous devons avoir un dollar numérique, ce devrait être de l’argent garanti par le gouvernement, pas de l’argent privé. »

Jerome Powell, président de la Fed

Le président de la Fed explique que le plan de son institution est de travailler à la fois sur le côté politique et le côté technologique d’un e-dollar « dans les années à venir ». Des travaux qui amèneront devant le Congrès « des recommandations » sur la marche à suivre.

En résumé, le dollar numérique n’est pas encore pour demain, loin de là. Les États-Unis rejoignent en ce sens l’Union européenne, qui ne prévoit pas un euro numérique avant 2026, au mieux. La première MNBC issue d’une grande économie aura donc de bonnes chances d’être chinoise. Et cela tombe bien pour la Chine, puisqu’elle se verrait bien (avec son e-CNY) grignoter la chasse gardée du dollar US en tant que monnaie des échanges internationaux.

L’émergence des MNBC prendra du temps.. Et vous, que faites-vous pour préparer l’avenir ? Commencez à vous familiariser avec ce monde passionnant, et n’attendez plus pour vous créer un compte sur Binance, l’exchange Bitcoin et crypto de référence (lien affilié).

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour