Désert de cryptomonnaies aux Philippines – Les entreprises crypto à l’arrêt

Coup d’arrêt pour la crypto – La banque centrale des Philippines prend une décision qui empêchera des bourses d’échanges de cryptomonnaies et d’autres entreprises du secteur, d’opérer légalement dans le pays, pour les trois prochaines années. Elle confirme ainsi sa méfiance à l’égard des crypto-actifs.

Les licences arrêtées pour les entreprises cryptos aux Philippines :

Les Philippines ferment leurs portes aux entreprises cryptos. Selon un communiqué de la banque centrale du pays, l’octroi de nouvelles licences de fournisseur de services d’actifs virtuels (VASP) est suspendu pendant trois ans, à compter du 1ᵉʳ septembre prochain.

Cette décision prise conformément à la résolution No. 1141 du Conseil monétaire le 4 août dernier, pourrait toutefois faire l’objet d’une réévaluation, selon l’évolution du marché.

>> Plus envie de jouer, vous voulez du Bitcoin ? Inscrivez-vous sur PrimeXBT (lien commercial) <<

Retour à l’envoyeur pour les dossiers incomplets à l’échéance

Les demandes de licence crypto qui ont achevé ou passé la seconde étape de la procédure au plus tard le 31 août, seront traitées et évaluées. Le régulateur exigera des documents et des informations complètes au regard des exigences de la troisième étape.

Les demandes jugées incomplètes à cette date, seront retournées aux entreprises concernées. Elles seront dès lors « fermées ».

La crypto aux Philippines, c’est fini pendant 3 ans !

Les entreprises crypto notées stables en rescapées des restrictions

La banque centrale justifie cette disposition restrictive. Elle évoque la nécessité de trouver un juste équilibre entre la « promotion de l’innovation dans le secteur financier » grâce aux fournisseurs d’actifs virtuels, et le maintien d’une stabilité financière à des niveaux de risque qui restent gérables.

Le régulateur veut apparemment rester cohérent, en prévoyant une exception pour les institutions financières sous sa supervision. Ces entreprises peuvent continuer à demander une licence VASP. En effet, si elles ont été évaluées comme au moins « stables » dans leur notation SAFr – pour Supervisory assessment framework, elles seront l’exception à la règle. Pour l’octroi de la licence, la banque centrale évaluera les systèmes de gestion de risques de ces demandeurs.

Cette décision compliquera certainement les affaires de nombreuses entreprises cryptos dont Binance. La plateforme crypto attaquée par deux fois par un think tank philippin accusant la bourse d’échanges de cryptomonnaies d’opérer dans le pays, sans disposer des autorisations légales requises.

N’en déplaise aux régulateurs, il existe encore des plateformes qui préservent votre vie privée. Inscrivez-vous dès maintenant sur PrimeXBT, l’exchange sans KYC (lien commercial).

Le Journal Du Coin

Un article de la rédaction. Le Journal du Coin, premier média d’actualités francophone sur la cryptomonnaie, Bitcoin, et les protocoles blockchain.

Recevez un condensé d'information chaque jour