Pas de Bitcoin en Iran mais une monnaie numérique pourquoi pas

L’Iran ne reconnaîtra pas Bitcoin et les autres cryptomonnaies comme moyen de paiement. C’est ce qu’a indiqué un haut responsable du gouvernement. Sa déclaration intervient alors que la Banque centrale d’Iran a annoncé des règles pour l’émission d’une monnaie numérique dans le pays. Celle-ci concerne sa propre MNBC, le « crypto rial ». La phase pilote devrait démarrer très bientôt.

Pas de paiements en crypto pour l’Iran

Les cryptomonnaies comme le Bitcoin n’auront pas cours légal en République islamique d’Iran. Discutant des questions réglementaires liées au stockage et à l’échange de cryptomonnaies, le vice-ministre iranien des communications, Reza Bagheri Asl, a effectivement déclaré ne pas reconnaître de statut légal pour « les paiements avec des cryptomonnaies ».

Le responsable gouvernemental commentait la dernière résolution du groupe de travail sur l’économie numérique concernant les actifs cryptographiques. Il a souligné que l’utilisation de toute devise étrangère est en dehors de la souveraineté et contre la loi monétaire et bancaire de l’Iran.

« Ainsi, nous n’aurons en aucun cas de réglementation reconnaissant les paiements avec des cryptomonnaies qui ne nous appartiennent pas. L’Iran a sa propre cryptomonnaie nationale, donc aucun paiement ne s’effectuera avec des cryptomonnaies non nationales. »

Reza Bagheri Asl, vice-ministre iranien des communications
L'Iran veut protéger sa devise. Ainsi Bitcoin (BTC) et les crypto-monnaies ne remplaceront pas le rial pour le moment.
Bitcoin et les cryptomonnaies ne remplaceront pas le rial en Iran.

Le vice-ministre a ajouté qu’afin de prévenir les risques pour les citoyens iraniens, un ensemble de règles similaires à celles qui s’appliquent à la bourse et aux devises étrangères régiront l’échange d’actifs numériques dans le pays.

« Les cryptomonnaies doivent être réglementées et les systèmes bancaires doivent être étudiés. »

Reza Bagheri Asl, vice-ministre iranien des communications

>> L’Iran ne veut pas des cryptos ? En revanche, SwissBorg n’attend plus que vous ! (lien affilié) <<

La Banque centrale présente le Rial Digital

Les autorités de Téhéran ont par le passé envisagé d’autoriser les entreprises iraniennes à utiliser des monnaies numériques décentralisées. Les règlements avec des partenaires étrangers afin de contourner les sanctions financières occidentales étaient alors le principal objectif de la démarche. Cependant, ils se concentrent actuellement sur le lancement de la version numérique de la monnaie fiduciaire nationale, le rial.

En effet, la Banque centrale d’Iran (CBI) a récemment informé les banques et autres établissements financiers de la réglementation relative au «crypto rial». Cette MNBC est en cours d’élaboration depuis quelques temps maintenant. La CBI sera son unique émetteur et déterminera également l’offre maximale.

Les institutions financières autorisées et capable de mettre en œuvre des smart contracts auront pour mission de maintenir cette monnaie numérique, basée elle-aussi sur la technologie blockchain. L’infrastructure et les lignes directrices de la MNBC sont prêtes. Les premiers tests sont sur la rampe de lancement.

L'Iran travaille sur sa propre MNBC, le crypto rial, et déclare la guerre à Bitcoin et aux autres crypto-monnaies.
L’Iran construit sa propre MNBC. Le Crypto Rial est prêt à exploser Bitcoin !

Le crypto rial sera émis conformément aux dispositions légales régissant l’émission de billets de la Banque centrale, indique le rapport. La CBI surveillera l’impact économique de la monnaie numérique et gérera ses effets conformément à la politique monétaire de l’autorité. De ce fait, les utilisateurs pourront effectuer des transactions avec la MNBC uniquement sur le territoire iranien.

Les cryptomonnaies jouissent d’une popularité croissante dans la République islamique. Effectivement, près de 12 millions d’Iraniens détiennent des cryptos. Certains responsables, opposés aux politiques restrictives, insistent sur le fait que celles-ci pourraient repousser les innovations que représente la technologie blockchain aux confins de la clandestinité. Les limitations priveront la nation d’opportunités, ont averti les fintechs iraniennes l’année dernière. Elles ont également souligné que des entreprises locales ont réussi à contourner le blocus économique avec des transactions crypto.

Savourez votre chance de vivre ailleurs qu’en Iran.. Vous êtes libre de mettre en place votre propre stratégie d’investissement ! Pour vous y aider, un bonus exceptionnel vous attend : jusqu’à 200€ en cryptomonnaies offerts lors de votre inscription sur la plateforme SwissBorg (lien affilié, pour un dépôt minimum de 50€)

Lipucciu

Tombé sous le charme depuis 2017, je suis passionné par la blockchain et les cryptomonnaies. Éternel curieux, j’étudie sans cesse cet écosystème futuriste et éprouve un grand plaisir à partager mes connaissances et fascinantes découvertes.

Recevez un condensé d'information chaque jour