L’Iran veut accepter les paiements internationaux en Bitcoin et en cryptomonnaies

Contourner le blocus US – La relation entre Bitcoin (BTC) et l’Iran a toujours été houleuse, avec notamment des hauts et des bas au niveau du minage des cryptos. Mais les intérêts économiques du pays semblent être supérieurs à ses réticences, puisque le régime iranien semble finalement vouloir légaliser les paiements et échanges via crypto-actifs.

Les cryptos reconnues comme moyen de paiements internationaux

Parfois d’une semaine à l’autre, comme en mai 2021, l’Iran pouvait aussi bien menacer de mettre en cage Bitcoin et les cryptos pour essayer de les contrôler totalement, que de s’en servir pour contourner les mesures d’embargo des États-Unis.

Cette fois, le régime iranien semble pencher nettement pour la 2ème voie citée ci-dessus. Selon une publication de l’agence de presse iranienne Mehr, Alireza Peyman Pak, le chef de l’Organisation iranienne de développement du commerce a annoncé que l’écosystème des cryptomonnaies serait bientôt relier au système du commerce international du pays.

« Ce que nous avons convenu avec la Banque centrale [iranienne], c’est l’utilisation de systèmes de blockchains et de cryptomonnaies dans l’environnement commercial international. (…) les cryptomonnaies peuvent être un moyen de transférer le paiement de l’exportateur à l’importateur de marchandises. »

Alireza Peyman Pak, vice-ministre iranien à l’Industrie et au Commerce

<< Achetez facilement vos bitcoins grâce à la plateforme crypto KuCoin (lien affilié) >>

Tout est bon pour un commerce sans embargo

Par peur de « rater des opportunités commerciales » le vice-ministre Pak exhorte tous les acteurs économiques à utiliser les cryptomonnaies, comme « garantie » de réussir les échanges. Particulièrement pour les petites et moyennes entreprises iraniennes travaillant avec l’étranger, mais pas seulement.

« Tous les acteurs économiques peuvent utiliser ces cryptomonnaies. Le commerçant prend le rouble, la roupie, le dollar et l’euro quelque part, qu’il peut utiliser pour obtenir des cryptomonnaies comme par exemple Bitcoin (…) et peut le transmettre au vendeur ou à l’importateur. (…) nos acteurs économiques peuvent facilement et largement utiliser [le marché des cryptos] »

Alireza Peyman Pak, vice-ministre iranien à l’Industrie et au Commerce

Aucune date n’a par contre été précisée quand à cette future utilisation des cryptomonnaies pour commercer à l’international et importer des biens. La proposition serait toujours en cours d’étude de faisabilité avec la banque centrale du pays.

Est-ce que l’attrait de retrouver un commerce international sera suffisant pour faire plier les banques traditionnelles en Iran ? En tout cas, avec l’exemple du Salvador, on a pu constater que la seule chose nécessaire pour adopter une crypto-économie est simplement d’avoir du courage politique.

Si vous souhaitez achetez facilement des cryptomonnaies, avant qu’elles ne soient plébiscités par tous les pays comme moyen de paiement international, inscrivez-vous sur la plateforme KuCoin et commencez à y trader vos BTC ou autres cryptos dès aujourd’hui ! (lien affilié)

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour