Basket Case – Nike prêt à rentrer sur le stade des Métavers

Un swooch virtuelNike s’apprête-t-il à plonger dans le métavers ? L’entreprise a publié récemment deux offres emplois pour des postes de designer de matériel virtuel, et a déposé des documents relatifs au métavers, auprès de l’Office des brevets et des marques des États-Unis.

Nike et métavers : deux pas en direction d’un monde virtuel

Le 27 octobre 2021, Nike dépose une demande auprès de l’Office des brevets et des marques des États-Unis, pour l’utilisation de son logo « swoosh » et de son slogan « Just do it » dans des actifs virtuels pour ses services de divertissement, ses magasins de détail, et « pour une utilisation en ligne et dans des mondes virtuels en ligne ».

Nike a en outre publié des offres d’emploi pour des postes de designer de matériels virtuels pour les chaussures, où il indique que les futurs occupants du poste « joueraient un rôle clé dans la redéfinition de notre monde numérique, en nous faisant entrer dans le métavers ».

>> Prêt à rentrer dans le crypto-game ? Swissborg vous attend et vous offre jusqu”à 100 euros <<

Chaussures physiques et virtuelles : les idées folles du métavers

Nike a une longueur d’avance sur Facebook dans ses plans relatifs à un métavers. Dès 2019, la marque a fait breveter un système de tokénisation de ses chaussures CryptoKicks sur Ethereum (ETH). Le système visait à authentifier les chaussures de la marque. Un token se déverrouillait lors de l’achat des chaussures physiques correspondantes. Il suffisait de lier un code d’identification à 10 chiffres de la paire au code d’identification du propriétaire.

Ce brevet mentionnait également des idées inspirées des CryptoKitties. Il suggérait l’idée que les chaussures numériques puissent être « upgradées», avec la possibilité sous certaines conditions, de produire une nouvelle paire, à partir de deux autres paires :

« En utilisant l’actif numérique, l’acheteur est en mesure d’échanger ou de vendre en toute sécurité la paire de chaussures tangibles, d’échanger ou de vendre la chaussure numérique, de stocker la chaussure numérique dans un portefeuille de cryptomonnaie ou un autre casier blockchain numérique, d’entremêler ou de « reproduire » la chaussure numérique avec une autre chaussure numérique pour créer une « progéniture de chaussure » et, sur la base des règles de fabricabilité acceptable des chaussures, de faire fabriquer sur mesure la progéniture de chaussures nouvellement reproduites sous la forme d’une nouvelle paire de chaussures tangibles. »

Nike n’est pas le seul à s’être engagé dans cette course au métavers. Il a comme concurrent la marque RTFKT Studios qui a sorti aussi bien des chaussures physiques que virtuelles. RTFKT Studios a levé 8 millions de dollars en mai 2021, avec le soutien d’Andreessen Horowitz, de Galaxy Digital et d’autres acteurs.

Le métavers offre de grandes opportunités au secteur de l’habillement qui aura pour mission dans ce monde virtuel de fournir des vêtements, des chaussures, et d’autres accessoires de mode aux personnages. Les chaussures virtuelles de Nike auront-elles leur place sous forme de NFT dans le métavers de Facebook ?

Nike prend la révolution crypto du bon pied, et vous ? Préparez l’avenir en vous inscrivant sur la plateforme de référence Swissborg. Jusqu’à 100€en cryptomonnaies offerts vous y attendent (lien affilié, en contrepartie d’un dépôt de 50€ minimum).

Zoé De la Roche

Fan de Bitcoin, in love de Litecoin, amie d'Ethereum, j'ai une tendance marquée à friendzoner les shitcoins dont le seul projet d'avenir est de vous délester de vos rêves de prospérité ! J'essaie de n'être maximaliste de rien, je recherche plus les convergences entre ancien et nouveau monde Apprentie-mineuse à mes heures :-)

Recevez un condensé d'information chaque jour