La banque des banques centrales veut tester sa cryptomonnaie avant la fin 2020

Fini de plaisanter – La Banque des règlements internationaux souhaite lancer sa monnaie numérique avant la fin de l’année 2020. Benoît Cœuré, responsable du pôle Innovation de la BRI, a annoncé la nouvelle le 25 octobre lors du Bund Summit de Shangaï.

Une monnaie numérique de banque centrale imminente

Le média chinois The Paper a été le premier à rapporter ces déclarations. Le Bund Summit est une conférence non-gouvernementale, organisée à Shangaï par le China Finance 40 Forum entre le 23 et le 25 octobre.

La BRI prévoit ainsi de lancer un proof-of-concept de sa MNBC/CBDC dans les mois à venir. Après avoir « pris les cryptomonnaies de haut« , l’institution privée basée à Bâle contre-attaque.

Siège de la Banque des règlements internationaux à Bâle
Siège de la Banque des règlements internationaux à Bâle

Les expérimentions concerneront, entre autres :

  • L’émission d’une monnaie numérique de banque centrale ;
  • Sa connexion avec les systèmes de paiement existants ;
  • La gestion des identités numériques ;
  • La surveillance bancaire et la conformité.

De nombreuses banques centrales seront de la partie

La BRI sera accompagnée dans sa démarche par la Banque nationale suisse. Le partenariat entre les deux institutions date d’octobre 2019. La monnaie numérique sera ainsi émise sur une blockchain, qui « doit être améliorée » selon B. Cœuré. Mais dans le futur, d’autres institutions bancaires devraient participer à ce projet pilote. Il a notamment cité la Banque de Thaïlande, l’Autorité monétaire de Singapour et celle de Hong Kong.

Cette annonce fait donc suite au rapport sur les monnaies numériques publié par la BRI et 7 autres banques centrales au début du mois d’octobre – la Banque d’Angleterre, la Banque du Japon, la Banque centrale européenne, la Réserve fédérale, la Banque de Suède et la Banque nationale suisse. Le papier de 26 pages décrit les principes fondamentaux d’une MNBC :

  • La coexistence de ces monnaies numériques avec les espèces et autres types de devises dans un système de paiement flexible et innovant ;
  • Le soutien à des objectifs politiques plus larges, sans nuire à la stabilité financière ;
  • La promotion de l’innovation et de l’efficacité.

Selon ce rapport, 80 % des pays du monde seraient entrés dans la recherche et le développement de monnaies numériques.

D’après Benoît Cœuré, la Chine, leader dans ce domaine, a beaucoup à apprendre aux états souhaitant suivre ses pas. Il a également précisé qu’il ne s’agit pas d’une « révolution » qui résoudra les problèmes sociétaux actuels. Les MNBC seront une meilleure forme de monnaie, soutenant un écosystème de paiements plus diversifié.

Morgan Phuc

Cofounder @ 8Decimals - Journal du Coin / BitConseil / Trading du Coin

Commentaires

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.


Recevez un condensé d'information chaque jour