L’Arabie Saoudite capitale de la crypto ? Le gouvernement réfléchit à des infrastructures blockchain

Incroyable talents cryptos – L’Autorité monétaire saoudienne avait interdit en 2018, l’utilisation des cryptomonnaies dans le Royaume. De l’eau a coulé sous les ponts depuis. L’Arabie saoudite pourrait finalement devenir une terre propice à la croissance de la blockchain, des cryptomonnaies, du web3.

Cryptomonnaies et blockchain : un discours princier sur leur adoption

Le Prince Al Mishari, assistant du ministre saoudien de l’Intérieur pour la technologie, a donné des nouvelles encourageantes quant à l’adoption de la blockchain et des cryptomonnaies. Il a indiqué lors d’une interview avec la chaîne de télévision Rotana, que :

« Le ministère saoudien des Communications et de l’Informatique étudie la possibilité de mettre en œuvre la blockchain et les cryptomonnaies au sein du gouvernement aux côtés de l’autorité gouvernementale numérique ».

>> Venez vous exposer au Bitcoin aux côtés de Binance, l’acteur leader du secteur (lien affilié) <<

L’Arabie Saoudite, terre d’accueille des cryptomonnaies

Les responsables concernés  auraient « discuté des technologies Web3 et de ce qui peut être fait avec elles ».

Le Prince a également souligné la nécessité de disposer au sein des entités gouvernementales, de « personnes talentueuses innovantes ». Ces dernières doivent donc être capables de « développer des solutions utilisant la blockchain, le Web3 et les cryptomonnaies virtuelles ».

Sans ces talents, les nombreuses réunions et webinaires « qui ont discuté de la mise en œuvre de la blockchain dans le gouvernement », les études et la réglementation sur ce sujet, ne donneraient aucun résultat concret.

Le Prince a en outre affirmé que l’Arabie Saoudite devait « absolument aller de l’avant » avec la blockchain et les cryptomonnaies. Le Royaume doit « construire des solutions et des services, embaucher des talents de la blockchain ». Il doit « travailler avec les universités pour développer des programmes d’études en blockchain et Web3 ».

Selon un rapport de janvier 2022 de TripleA, l’Arabie Saoudite arrive à la troisième place en termes de nombre de détenteurs de cryptomonnaies. Une enquête de la société de sondage et d’étude de marché YouGov, publiée le mois suivant, a révélé que 18 % des résidents saoudiens ont déjà effectué des transactions en cryptomonnaies.

L’or numérique – bitcoin (BTC)  – aura-t-il bientôt dans le Royaume, une place de choix au soleil au côté de l’or noir ? Concernant les monnaies virtuelles, l’Arabie saoudite pourrait pour le moment, dérouler le tapis rouge au yuan numérique, si les Etats-Unis ne parviennent pas à rassurer son partenaire.

Le temps de l’intérêt des états pour Bitcoin est venu. Et vous, que faites vous pour préparer l’avenir ? Commencez à vous familiariser avec ce monde passionnant, et n’attendez plus pour vous créer un compte sur Binance, l’exchange Bitcoin et crypto de référence (lien affilié).

Le Journal Du Coin

Un article de la rédaction. Le Journal du Coin, premier média d’actualités francophone sur la cryptomonnaie, Bitcoin, et les protocoles blockchain.

Recevez un condensé d'information chaque jour