Coinbase-Japon

Coinbase révèle son intention de rentrer sur le marché japonais

Trading du CoinTrading du Coin

Coinbase, l’une des plus importantes sociétés américaines de cryptomonnaies, a dévoilé son intention d’entrer sur le marché japonais afin d’accélérer l’adoption mondiale des cryptomonnaies. La société a entamé des négociations avec le régulateur financier du pays.

Lundi, Coinbase a révélé son intention d’entrer sur le marché japonais :

« Dans le cadre de nos efforts pour accélérer l’adoption mondiale des cryptomonnaies, nous annonçons aujourd’hui le lancement du bureau de Coinbase au Japon. Nous prévoyons d’adopter une approche réfléchie de notre développement au Japon, ce qui signifie travailler avec la FSA – agence gouvernementale de régulation du système bancaire japonais – pour assurer la conformité avec les lois du pays à chaque étape. (…) En tant qu’entreprise de cryptomonnaies réglementée et conforme aux États-Unis, nous nous efforcerons de bâtir cette confiance de même niveau avec de nouveaux clients au Japon. » Dan Romero, Vice président de Coinbase.

Actuellement présent dans 32 pays, Coinbase affirme avoir plus de 20 millions de clients, prenant en charge les devises USD, EUR, GBP et CAD. À part le Japon, le seul autre pays asiatique où l’entreprise est présente est Singapour.

Nao Kitazawa comme directeur du bureau japonais

La société basée à San Francisco a également nommé Nao Kitazawa en tant que PDG du nouveau bureau. Auparavant, il a travaillé comme banquier d’investissement chez Morgan Stanley Japon et a passé plusieurs années en tant que membre d’un cabinet d’avocats international.

Kitazawa est également l’ancien directeur des opérations de Money Design, une société qui a contribué à la création de plateformes de conseil en investissement automatisées au Japon.

«En tant que l’un des leaders internationaux de l’industrie, Nao siège au conseil d’administration de l’Association Fintech du Japon. (…) Notre nouveau bureau donnera les bases pour les investisseurs en cryptomonnaies du Japon pour accéder à une gamme de produits Coinbase. Les services Coinbase disponibles aux clients japonais seront fournis avec des traductions en japonais pour faciliter l’utilisation. » Dan Romero, Vice président de Coinbase.

Coinbase envisage une expansion au Japon depuis au moins juillet 2016, date à laquelle elle s’est associée à Bank of Tokyo-Mitsubishi UFJ (BTMU), la plus grande banque du Japon et filiale de Mitsubishi UFJ Financial Group.

fsa

Régulation des cryptomonnaies au Japon

Depuis que la loi sur les services de paiement est entrée en vigueur au Japon l’année dernière, toute les entreprises de cryptomonnaies du pays doivent être agréées par la FSA.

Le Japon a déjà un nombre important d’échanges de cryptomonnaies en concurrence. Il y a 16 échanges autorisés et 16 autres ont été autorisés à fonctionner le temps que leurs demandes soient étudiées. En outre, la FSA a révélé que 100 entreprises de plus cherchent à entrer dans le monde des cryptomonnaies, y compris Yahoo! Japon et Line Corp.

Parmi les échanges existants, Bitflyer est la plus grande plateforme de cryptomonnaies du pays en volume. Une autre plateforme populaire, Coincheck, a récemment été acquise par l’une des plus grandes sociétés de courtage en ligne au Japon, Monex Group. Deux autres conglomérats exploitent également des échanges crypto : DMM et GMO Internet.

Sources : CoinDesk ; News.Bitcoin ; Cryptovest || Images from Shutterstock

PARTAGER
Rémi M.
Passionné de cryptomonnaies depuis 2015, je suis très enthousiaste de pouvoir participer à cette nouvelle révolution technologique. Je suis persuadé que les cryptomonnaies se démocratiseront au fur et à mesure du temps, et je suis également impatient de voir comment elles évolueront et seront utilisées par un plus large public dans les années à venir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici