Nayib Bukele dans le grand bain Turc – Bitcoin, invité surprise ?

Rencontre au sommet Le Président du Salvador Nayib Bukele était tout récemment en Turquie pour rencontrer son homologue Recep Erdogan, alors que le pays traverse une crise monétaire historique. Cette rencontre avait pour but de créer de nouveaux partenariats et de resserrer les liens entre les deux pays. Erdogan bientôt détenteur de “Bitcoin Bonds” ou mieux encore… ?

Bukele en mission : un espoir nommé Bitcoin

El Salvador a alimenté les rubriques économiques en 2021. Historique, la proclamation de Bitcoin comme monnaie légale a donné un nouvel élan aux cryptomonnaies. Cette nouvelle a fait des émules, aussi bien du côté “pro” que du côté “anti” : galvanisante pour les premiers, inquiétante pour les autres.

Le président salvadorien a fait le pari Bitcoin pour offrir de nouvelles perspectives économiques à son pays. Cela pourrait engendrer un effet domino en termes d’adoption. Bientôt la Turquie ?

Nayib Bukele et Recep Erdogan s'expriment en conférence de presse à Ankara, Turquie.
Nayib Bukele et Recep Erdogan à Ankara, Turquie.

Vu comme une opportunité par un nombre croissant d’analystes, de banquiers et d’investisseurs, Bitcoin représente une alternative économique. Le dernier rapport de Fidelity anticipe même son adoption par d’autres pays en 2022. Cette alternative, permettrait de combattre l’inflation qui frappe brutalement la Turquie depuis plusieurs années. La lire turque est en effet en chute libre et rien ne semble pouvoir enrayer sa dévaluation.

La lire turque a perdu 55% de sa valeur face au dollar américain depuis le 1er janvier 2020. Source : TradingView (TRY/USD)
La lire turque a perdu 55% de sa valeur face au dollar américain depuis le 1er janvier 2020. Source : TradingView (TRY/USD)

>> Parce que l’inflation ne frappe pas qu’en Turquie, venez vous exposer au Bitcoin aux côtés de Kucoin, l’acteur leader du secteur (lien affilié) <<

Bitcoin, un avenir commun ?

Le Président du Salvador a choisi la Turquie pour sa première visite officielle de l’année, tout un symbole au vu des déboires monétaires du pays. Le but premier est d’affirmer ou réaffirmer des liens politiques et commerciaux entre les deux pays. Si nous étions des spéculateurs, nous pourrions imaginer que Bukele va en profiter pour “orange-pill” (convertir à Bitcoin) Erdogan…  

Comme lors de toute bonne tournée diplomatique, Bukele s’est déplacé pour nouer un contact plus intime. Mais surtout pour signer des contrats. En effet, si Erdogan cherche à endiguer une inflation insoutenable, Bukele est quant à lui à la recherche d’investissements étrangers. Ses grands projets nationaux comme Bitcoin City ou le minage de Bitcoin grâce aux volcans sont onéreux. Un intérêt commun, n’est-ce pas le début d’une relation ?

Les politiques monétaires de ces derniers mois sonnent comme un échec pour Erdogan qui lutte en vain contre l’inflation. La hausse des prix à la consommation a atteint 36,08 % (source) sur l’année 2021. Une conjoncture économique qui pousse de plus en plus de foyers turcs vers la crypto monnaie reine et qui pousse Erdogan à réagir.

En voyage diplomatique pour quelques jours, Nayib Bukele a rencontré Recep Erdogan jeudi dernier. Les deux Chefs d’État entendent établir de nouvelles relations et nouer des liens unilatéraux pour favoriser les échanges entre les deux pays. Il y a fort à parier que les cryptomonnaies, et en particulier Bitcoin, ont été évoqués, au vu de leur popularité croissante sur place. En effet, le Bitcoin a atteint un nouvel ATH en Turquie alors que l’ensemble du marché corrigeait en novembre dernier.

Alors que l’inflation généralisée ne semble pas si transitoire que ça, les cryptomonnaies sont un moyen de mitiger son impact. Les rendements (passifs ou non) possibles grâce à Binance en font l’une des classes d’actifs les plus intéressantes en termes de retour sur investissement (lien affilié).

Jeff Makvs

Enfant d’internet, j’essaie de me coucher chaque soir moins bête que la veille, notamment en observant la blockchain et ses acteurs. Je me réjouis de partager mes découvertes et dans cet écosystème fascinant et avant-gardiste dès que j’en ai l’occasion : avant j’écrivais dans mon journal, maintenant j’écris dans le vôtre !

Recevez un condensé d'information chaque jour