Microsoft pas très chaud pour acheter des bitcoins… pour le moment ?

Une société hésitante, mais pas catégorique – Après l’achat d’1,5 milliard de dollars de bitcoins par Tesla, de grandes entreprises ont suivi le pas et ont amorcé de nouveaux investissements. Aujourd’hui, les regards se tournent vers Microsoft, une compagnie qui avait déjà témoigné un certain intérêt envers les cryptomonnaies.

Une attitude frileuse

Le 15 décembre 2014, Microsoft avait accepté le paiement en bitcoin pour certains achats, notamment en magasin et sur le Microsoft Store. Cette décision avant-gardiste avait occasionné un certain optimisme pour la communauté crypto. Malheureusement et contre toute attente, en janvier 2018, la firme était revenue sur sa décision, en supprimant ce moyen de paiement sans la moindre explication.

En outre, à ce jour, la situation n’a pas l’air d’être amenée à changer : le géant du numérique ne devrait pas investir dans Bitcoin de sitôt, selon un membre de son équipe de direction. En effet, lors d’un récent entretien avec Julia Chatterley de CNN, le président de Microsoft, Brad Smith, a révélé que la société ne comptait pas encore modifier sa politique d’investissement : Microsoft, convertir une partie de sa trésorerie en bitcoins, ce sera pour plus tard.

Les nouveaux entrants

Quoi qu’il en soit, différents sortes d’entreprises semblent enclines à détenir des bitcoins.

Tout d’abord, celles qui incluent du bitcoin dans leur bilan en raison de leur activité. Prenons l’exemple de l’application mobile CashApp, développée par Square, qui permet de réaliser des transactions en cryptomonnaies. Une activité qui a d’ailleurs généré 1,63 milliard de dollars de revenus pour la compagnie au troisième trimestre 2020.

Mais il y a aussi ces sociétés qui ont très peu (voire pas du tout) de lien avec le bitcoin, mais qui sont poussées par leur fondateur ou leur conseil d’administration. On pense notamment à Tesla, propulsée par Elon Musk.

Ce regain d’intérêt envers Bitcoin prouve, une fois de plus, que le roi des cryptomonnaies agit dans toutes les sphères. Ainsi, même si Microsoft ne possède encore aucun bitcoin jusque-là, la firme ne ferme pas non plus totalement la porte… à l’image de Uber ou de General Motors.

Louis Roche

Entrepreneur avant tout, l’univers blockchain constitue pour moi une réelle opportunité, au potentiel pratiquement infini. Ma vision est orientée vers le long terme, dans un monde régi par des actions de court terme.

Recevez un condensé d'information chaque jour